Partagez|

Les flocons de neige continue de tomber sans un bruit. | feat Koyen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Féminin France Age : 19
Date d'inscription : 15/10/2013
Messages : 135
Puff : Lacie
Double compte : Personne.

MessageSujet: Les flocons de neige continue de tomber sans un bruit. | feat Koyen. Sam 19 Juil - 16:56


FEAT. Katsura Koyen.
Codage fait par ©PAINDORE sur APPLE SPRING △.

Ah. Combien de temps s’était écoulé depuis que tu pensais dormir paisiblement ? Tu ne le sais pas. Tu ne sais pas encore quand réalité, tu à dormis pendant six longs mois. Pour toi, tu as simplement dormis pendant de longues heures. Alors pourquoi tu sens ton corps horriblement  engourdi ? Pourquoi  te sent-tu si fatiguée ? Et tes cheveux. Pourquoi sont t’ils aussi long ? Tu ne comprends pas. Parce que tu ne te souviens pas. La première fois que tu t’es réveillée, tu entendais le charabia des médecins. Mais tu ne comprenais absolument rien.  Que racontait t-ils ? Aucunes idées. Lui. Il te disait quelque chose. Le médecin. Mais tu n’as pas pu prononcer un seul mot. La dernière image que tu as vus, c’est ce même médecin ayant remarqué que tu avais ouvert les yeux, se dirigeant vers toi en te parlant. Ensuite plus rien.  

Aujourd’hui. Même chose. Tu te sens engourdie. Tes cheveux sont encore plus longs. Tu as envie de dormir. Tu te sens horriblement fatiguée. Tu t’efforce de garder les yeux ouvert. Tu es bel et bien entre quatre murs. Blancs. Et ça ne sens pas bon. Cette odeur. Tu l’as reconnais. C’est les produits médicaux. Tu es à l’hôpital. Tu reprends lentement tes esprits. Que c’est t’il passer ? Tu n’arrive pas à tans souvenir. Mais que t’arrive-t-il ? Tu n’arrive pas à te levée. Serais-tu paralysée ? Des perfusions sont reliées à ton frêle corps. Osmotrophie. Hémodialyse. Tu te sens pitoyable. Comment t’es-tu retrouvée dans cette situation ?

Des flashs. Des souvenirs. Eux. Le voyage.

Tout te revient. Petit à petit.
Tous. Vous aviez fais un voyage à Okinawa à l’improviste. Totalement à l’improviste. Vous aviez embarqué sur le premier bateau menant à la destination. Vous y avez passé tout le reste de la journée. Il y a eu un carnaval. Vous vous êtes bien amusé là-bas. Et puis le soir, vous êtes rentré. Ceux d’Hokkaido en premier. Puis ceux de Tokyo en second. Et puis quand tu as quitté les autres. Tu te souviens avoir traversé une rue. Puis là. Là. Là, tu te souviens du feu vert pour les piétons. Mais pourtant. Tu as étais percuté par un camion, tu l’as vus arriver, mais tu n’as pus l’éviter. Après tu ne te souviens que de t’être réveillée ici.
Pleurer. Tu voulais pleurer. Pourquoi ? Tu ne le sais même pas. Mais les larmes refusèrent de se verser le long de tes petites joues au couleur cadavre. Ses avec des efforts monumentaux que tu as réussi à te levée. T’accrochant à la tige porte sérum, tu t’es dirigée vers la porte. Lentement. Très lentement.

*
* *

Hokkaïdo. C’est ta destination. Après bien des heures de repos, tes parents t’emmènent voir tes grands-parents. Ce qui est plutôt stupide. C’est eux qui normalement auraient dû venir. Mais apparemment, c’étais une question de surprise. Te tu sens légèrement mieux, tu arrive à te déplacer. Même si cette sensation est toujours là. Cette sensation d’être un poids. Tu te déplace lentement à cause de tes jambes engourdie. Tes grands-parents sont très heureux de te voir. Ils en pleurent.

Ta famille doit s’absenter. Elle te laisse avec tes grands-parents. Mais que faire avec tes grands-parents ? Ils sont toujours occuper. Neh. Tu es sortie dans le jardin avec l’aide des béquilles qu’on t’a donné. Béquilles qui t’aide à te déplacer, évidemment. Tu es partie. Tu t’es baladé dans la ville. Elle était magnifique avec toute cette neige, ce qui est très habituel pour les habitants d’Hokkaïdo. Tu t’es posée sur un banc en fasse d’une espèce de lac gelé. Tu avais le sourire en le regardant. Puis tes yeux se sont posés sur tes jambes. Et si en réalité, tes jambes avaient  été endommagées lors du choc ? Tu risquer de finir paralysée à tout moment. Tu devrais abandonner l’espoir de te déplacer sans aide. Abandonner l’idée de jouer au football. Abandonner l’idée de vivre tout simplement.



[HRP: Gomen. Je sais que ça paraît irréel, mais je souhaiter faire ainsi. Désolée pour cette merde monumentale aussi. Ah, et si tu as un meilleur titre, je prend. n.n"]
« Et la neige s'entasse. »


Dernière édition par Hakiyama Skylar L. le Sam 23 Aoû - 18:25, édité 1 fois

_________________

Skylar, elle vous fait une dépression en #a11d3f.

Ex avatar:
 

Merci.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin France Age : 19
Date d'inscription : 04/10/2013
Messages : 747
Double compte : Asahi Mitsu

MessageSujet: Re: Les flocons de neige continue de tomber sans un bruit. | feat Koyen. Lun 21 Juil - 18:45

Aujourd'hui, c'est encore un jour tranquille à Hokkaido, une belle journée, mais que faire ? Peut-être une petite balade solitaire pourquoi ? Ou encore rendre visite à Momo ! Mais je ne sais pas si elle est disponible aujourd'hui. Je n'ai pas envie d'être une glu ou encore une petite amie h24 à ses cotés, je vais quand même la laisser respirer un peu. Alors je vais me balader seul, la prochaine fois elle m'accompagnera ! Et Je préfère quand on prévoit qu'on va sortir ensemble, sinon je sens que je gêne et ce n'est pas top. Donc, je me suis levé en pensant promener mon singe ! Une petite promenade en lui montrant les environs, je ne sais pas si mes parents l'ont déjà fait, mais avec moi ça peut être différents. Je me lève tôt, je déjeune, je passe une matinée en famille et courant après midi, je décide de me préparer pour sortir l'animal. Et pourquoi prendre le chien la prochaine fois ? Mais je suppose que Kitako s'en charge souvent ou peut-être que maintenant Amy le fera ! En tout cas, je suis responsable de la bête, je m'en occupe donc. Je m'habille et l'habille en passant, un manteau à moi & à lui pour ne pas avoir froid, car à Hokkaido c'est enneigé, et on sort quand même de Tokyo, là où il ne fait pas spécialement froid. Vaut mieux se couvrir car nous ne sommes pas … ou du moins plus pour moi, habitués.

Nous sommes donc partis ensemble, je lui tenais la main comme un enfant en début d'après midi. Que faire ? Visiter bien sûr ! Me baladant dans les rues de Hokkaido, regardant les vitrines et autres dans le genre, je ne savais que faire. Je marchais et le singe a fini par monter sur mes épaules, il n'en pouvait plus de marcher. Et en marchant, j'ai reconnu une personne sur un banc. Je m'approche pour voir si c'était bien la fille que je pensais, car je ne l'ai pas revu depuis un petit moment ! Et elle n'avait pas de béquille... je continue et une fois à quelque mètres d'elle je juge que c'était bien la Hakiyama Skylar du voyage d'Okinawa ! Je m'approchais gaiement d'elle en levant mon bras droit, mon bras gauche quant à lui tenait le singe, il bouge tellement qu'il perdrait l'équilibre. « Yaa Kyky ! Ça fait un moment ! » Remplis de joie mais de question, je m'étais mis en face d'elle, suivit de ma phrase je rabaisse mon bras, mais toujours mon deuxième bras tenait mon petit singe. Je me questionnais sur ses béquilles en fait, elle avait du mal à marcher ? Je peux lui poser la question après tout c'est une amie. Une bonne connaissance je dirais ! « Tu t'es fais mal aux jambes depuis la dernière fois ? » Peut-être que je pourrais à peu près l'aider, qui sait. Au moins j'aurais été utile dans cette journée.

_________________


Il est Mignon mon singe
J'écris en #3333cc /o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin France Age : 19
Date d'inscription : 15/10/2013
Messages : 135
Puff : Lacie
Double compte : Personne.

MessageSujet: Re: Les flocons de neige continue de tomber sans un bruit. | feat Koyen. Sam 23 Aoû - 18:35


FEAT. Katsura Koyen.
Codage fait par ©PAINDORE sur APPLE SPRING △.

Perdue dans tes pensées. Tu réfléchissais. Qu'aller t'il se passer maintenant ? Devras-tu passer le reste de ta vie ainsi ? Le médecin ne t'a rien dit. Tu penser encore à tout ça, toutes ses questions tourbillonnées dans ta tête. Tellement occupée par ce qui t'arrive, tu n'as même pas remarqué le jeune homme te fessant un signe tout. Ce n'est que lorsqu'il, c'est approcher que tu l'as remarqué. Pourtant, tu le connais. Où l'as-tu rencontré déjà ? Des flashs à nouveau. Oui. C'était là-bas. En ville. Pour la sortie. Celle d'Okinawa. Son nom. Quel est son nom déjà ? Uh ? Il t'a appelé 'Kyky' ? Depuis ton réveil, c'est la première fois que tu as sourie. Il s'est placé devant toi. Puis il a baissé son regard. Sur tes béquilles.

« Tu t'es fais mal aux jambes depuis la dernière fois ? »

Tu es restée silencieuse quelques instants. Pas que tu ne veux pas répondre. C'est juste que tu n'y arrives pas. Tu ouvris la bouche pour prononcer tes premiers mots depuis ton réveil. Effectivement, depuis ce matin, ta famille t'a toujours facilité les choses en te posant des questions à répondre par « oui » ou « non ». Tu pris en grande inspiration, et te forças à prononcer quelques mots. En réalité même quelques phrases.

« On... peut dire ça... »

Tu esquissas un sourire. Tu te penchas légèrement en avant et tapota légèrement sur tes jambes, tirant une grimace en même temps. Tu te redressas, et il te demanda par la suite comment tu avais fait ça.

« En fait ... »

Tu marquas une pause avant de te lancer. Tu pris une grande inspiration. Et commença.

« Ça c'est passer il y a six mois. Tu... Tu te souviens du voyage d'Okinawa ? Et bien voilà, après que le bateau nous est ramené à Tokyo, on m'attendait à la maison, alors je suis rentrée. Du moins, c'était le but. Du peu de souvenirs qu'il me reste, je me souviens avoir été percutée... Par un camion, je crois. J'ai passé six mois dans le coma, et je ne me suis réveillée que ce matin. J'avoue que moi-même, je ne comprends pas pourquoi je suis ici. Je devrai être à l'hôpital actuellement... »

Tu soupiras longuement, et te déplaças sur le côté droit du banc, laissant aussi de la place au garçon et à son petit animal de compagnie. Tu aurais dû commencer par là dès le départ, mais tu n'y as pas pensé. Tu t'es excusé, et l'as invité à s'assoir. Tu avais beau chercher tu ne trouver pas. Son nom. Impossible. Tu repenses à tes souvenirs. Du moins ceux qu'il te reste. Mais pas moyen.

« Dis... Je me souviens parfaitement des visages des personnes du voyage. Mais je n'arrive pas à me souvenir des noms. Tu peux me rappeler le tien ? »

Tu te mordais la lèvre inférieure, c'était affreux et vexant, tu en étais parfaitement consciente. Mais parler à une personne qui te connait, mais dont tu ne te souviens plus du nom est... Bizarre ?


[HRP: Haha. J'ai honte.]
« Ils ne reviennent pas. »

_________________

Skylar, elle vous fait une dépression en #a11d3f.

Ex avatar:
 

Merci.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les flocons de neige continue de tomber sans un bruit. | feat Koyen.

Revenir en haut Aller en bas

Les flocons de neige continue de tomber sans un bruit. | feat Koyen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quelques flocons de neige | Roxanne
» Trickster | Dans l'obscurité de la nuit, l'illusion se forme sans un bruit |
» Sans un crie, sans un bruit, dans la nuit noire nous, nous élevons [SAMUEL]
» La neige, les flocons, sont les papillons de la saison (PV Mikii)
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai e no Chousen - Forum RPG Inazuma Eleven :: Bienvenue au JAPON :: Bienvenue à HOKKAÏDO :: Lieux divers-