Partagez|

Soothing [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Masculin Belgique Age : 19
Date d'inscription : 08/12/2013
Messages : 54
Nom VF : /
Puff : Loveless
Double compte : Tsunami Jousuke

MessageSujet: Soothing [LIBRE] Dim 30 Aoû - 3:40


    SOOTHING


Apaisant, e : adj. 1. Qui apaise. calmant. 2.  Qui apporte de l'apaisement, qui calme au sens physique ou moral; Il est vraiment apaisant, je n'aurais pas su faire face à cette épreuve sans lui.

J'aime cette pièce.

J'aime l'idée de pouvoir m'y plonger dans l'obscurité la plus total en un battement de cils et n'en être absolument pas gêné dans mes mouvements lors ce que l'envie me vient de la parcourir. J'aime cette douce chaleur qui me caresse le visage durant ces journées si froides pour les gens comme moi. J'aime cette décoration épuré typique des salles d'attentes de psychologue, cette décoration et ces meubles que je ne cesse d'énumérer mentalement à chaque fois que je l'imagine pénétrer à son tour dans cette salle. Que mon imagination dépravé, que mes fantasmes torturés s'acharnent à envisager durant ces moments où je m'autorise à créer ce genre de scène dans les quelles il en serait le si amer personnage principal. Une si douce amertume.

Chaises, diplômes, plante, table et ses magazines.


Il est certain que mes visites chez le psychologue sont d'une régularité exceptionnelle, au point où l'envie de glisser subrepticement une réflexion pseudo humoristique lors de l'une de nos séances en devient réellement tentantes. Bien entendu, tout ceci reste du domaine du l'envie. Après tout, nos discussions pourraient être si longues et passionnantes si ma condition de déchet de l'humanité me permettait de le faire.

En attendant, de quoi lui parlerai-je aujourd'hui ?

Pour changer, de mon nouveau travail surement, celui de serveur dans un Maid Café que la chance qui accompagne ma vie m'a permis de décrocher récemment. Oooh mais vous savez, je n'en suis pas peu heureux et a chaque fois que je ne fais que le murmurer la véracité de se fait m'étonne toujours. Bien entendu, ce bonheur laisse rapidement place à la déception de ne plus pouvoir passer autant de temps ici, de laisser partir les nombres occasions de le croiser sans jamais lui adresser un mot mais je ne perds pas espoir et la preuve est qu'aujourd'hui, une fois de plus, j'étais présent relativement à l'avance à mon rendez-vous.

La salle d'attente était déjà vide en cette fin de soirée, peut être qu'une autre personne était actuellement entrain de déblatéré sa vie pitoyable, ce sentant tout aussi pathétique que moi pendant que je fermais mes yeux en imaginant qui sera la prochaine à franchir la porte et a s'installer à mes côtés ?

Peut être un ancien sportif qui suite à une blessure du faire une croix sur sa carrière ? Ou bien s'agit-il peut être d'une l'une de ses mères de familles rêvant de prostitution pour échapper à un quotidien bien trop monotone ? Une fillette au passé familiale douteux ? Ou alors un homme ayant juste besoin de parler comme celui lui qui, mal d'avoir été rétrogradé, avait teinté mon visage d’ecchymoses violacées pas plus tard qu'avant hier ? Qui sait ?
De toute manière je le serais bien tôt ou tard, et en vue du temps qui semble s'écouler petit à petit, je le serais peut être plus tôt que prévu ?


J'échappe un soupire amusé.

Apaisante.
Cette pièce est apaisante.



[Hors-sujet,Usagi Ikuto; Je n'écrirais plus jamais rien à trois heures du matin mmh ... ]

_________________


Merci Silence <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin France Age : 20
Date d'inscription : 13/09/2012
Messages : 519
Nom VF : Hiden Shou (lol)
Puff : Hum...Kakure? //PAN// (y a aussi la reine des chiottes/Chef suprême de la Travelo'team/Dieu/KK...)
Double compte : nop!

MessageSujet: Re: Soothing [LIBRE] Mar 1 Sep - 12:56

"Va voir un psy' jeune homme ça ne pourrait que te faire du bien!"
Tu parles, c'est juste que vous étiez désespérés de mon comportement. De toute façon dans quelques temps j'arrête tout, je sais où est ma place. Je sais quelle camp je dois rejoindre.
C'est avec ce genre de pensées noires que je me dirigeais vers Kyoto, en effet par une poussée de lucidité soudaine, la psychologue de mon lycée avait fini par laisser tomber mon cas pour le confier à "un professionnel", autrement dit "un vrai psychologue", pas comme cette conne tentant désespéramment d'être utile au sain du lycée pour se faire bien voir du directeur!

Vu mon manque d'argent, et malgré l'aide du lycée, la plupart des psy' de Tokyo avaient refusé de me prendre en consultation. Évidemment, faut pas déconner, l'aide aux clochards ils font pas!
Du coup le seul mec assez généreux, ou assez con (aussi), pour accepter de baisser ses prix afin d’accueillir un "pauvre lycéen en détresse" (qui la semaine précédente avait explosé à coup de chaises la plupart des fenêtres de la salle de chimie) ça avait été un psychologue de l'ancienne capitale, m'obligeant ainsi à quitter Tokyo juste pour une putain de consultation à la con(yeahhh...).

Soupirant (encore), je finis par descendre de mon train à la gare de Kyoto, assez fier de ne pas m'être trompé, avant de demander à des passants de m'indiquer la direction à suivre pour arriver au cabinet du psychologue. J'avais beau m'y être pris en avance, si je suivais mon instinct il y avait environ 95% de chances que j'arrive une heure après le rendez-vous prévu.
En suivant comme je pu les indications des habitants, et en faisant trois ou quatre détours (parfaitement calculés) je fini par arriver devant la porte du bâtiment où était emménagé le cabinet de mon cher nouveau psychologue attitré.

Prenant une grande inspiration, je me répétais se que j'avais à faire; entrer, attendre, prendre mon rendez-vous, lui dire clairement que j'en avais rien à foutre et que je n'avais rien à dire, puis repartir et ne jamais revenir. Clair, net, efficace.
Je poussais les battants de la porte, montais les escalier.
Me retrouvant devant la porte de la salle d'attente, je jeta tout d'abord un œil à l'intérieur, discrètement.
Il n'y avait personne, hormis un garçon assis, attendant sûrement sa consultation. Des cheveux blancs en batailles, et l'air un peu rêveur. Son allure totalement opposée à la mienne; des cheveux tricolore, et un air constamment à deux doigts de l'explosion.
Je pris mon courage à deux mains et ouvris la porte, avant de me diriger d'un pas nonchalant jusqu'à une place à deux siège de la sienne. J'ignorais quoi dire dans ce genre de situation, j'ignorais aussi si le silence valait mieux que les paroles.
Je savais juste qu'on était deux personne dans la salle d'attente d'un psy' à Kyoto, deux personne en apparence totalement opposées qui n'auraient au final jamais dû se croiser, se qui me fit penser que le destin avait quand même un drôle de sens de l'humour.

_________________

Tsuchito elle un autel dédié à la gloire de Steeve dans sa chambre!~





Merci à Ichi-Ichi l'amuuuur de ma vie pour cette signa' qui envoie du pâté aux poulets voyageurs!


KK t'encule en #9900ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Soothing [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai e no Chousen - Forum RPG Inazuma Eleven :: Bienvenue au JAPON :: Bienvenue à KYOTO :: Lieux divers-