Partagez|

Make a Way ! [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Masculin Belgique Age : 24
Date d'inscription : 10/06/2012
Messages : 44
Nom VF : -
Puff : Zerroh
Double compte : Kazemaru Ichirouta

MessageSujet: Make a Way ! [Libre] Sam 10 Nov - 23:00


Les congés d'été et autres prétextes pour me tenir tranquille dans ma chambre, c'était finis pour de bon ; Cette fois allait être mon véritable début dans cette ville. En effet, les joies du collège s'offraient de nouveau à moi et je pourrais commencer ce trimestre comme n'importe quel autre élève d'Hakuren, si l'on omettait le fait que je devrais me rattraper des cours que je devrais me rattraper des cours que j'avais jusqu'à présent raté. J'avais foie en mon intelligence donc je ne m'en souciait pas trop, j'avais de quoi me préoccuper d'avantage du club que je comptais rejoindre. Ah, cela aurait été plus simple qu'on accepte ma demande de cours particulier ! Mais non, il fallait que je me socialise et que je ne traîne pas dans Leurs pattes, surtout. 

« Je vous présente un nouvel élève, Tamashi Ginsuke. Je vous demande de lui faire bon accueil.»

Mon nom inscrit sur le tableau, je ne répliqua pas que je préférerais qu'on me nomme Gin', comme à mon habitude erronée. Je préféra aller m’asseoir en silence près d'une illustre inconnue de mon âge et ignorer ses chuchotements de bienvenue, qui laissèrent place aux explications du professeur. Les cours reprenait à une allure un peu trop rythmée pour un retour de vacance, avec mon cahier de note vierge, j'eus du mal à me mettre en selle dans les premières minutes. Pourtant je finis le cours en ayant la tête bien chargée de formules qui s’évanouiraient après que je me sois aventuré trop loin dans les couloirs, à l'heure de la pause retentissante. D'ailleurs, chaque minutes de toute la journée se ressemblèrent et furent dépourvue de toute prise de contacte avec de quelconque camarde, jusqu'à l'heure de l'annonce de la fin du dernier cours de la matinée, longue pour le nom qu'elle portait. 
Je m'étais afféré vers le lieu de restauration le plus proche, étonné d'avoir si faim jusqu'à ce que je me rappel que j'ai de tout mes congés déjeuné au plus tôt et que, de plus, le matin même, je n'avais croqué dans aucune tranche de pain (et encore, ça, ce n'était pas si inattendu). C'est là que ma journée commençait à devenir intéressante.

J'avais ouï dire que nous avions occasionnellement un temps de pause plus long que noté dans l'horaire habituel mais je n'avais pas pour autant entrepris de ralentir ma marche jusqu'à ce que j'eus trouvé et avalé mon sandwich. C'est là que je les avaient vu passer, ses élèves en tenues de sports. Je m'étais redressé - Parce que, forcément, je m'étais improvisé une place au beau milieu du chemin le temps de déguster mon repas - et passant le dos de ma mains sur mes lèvres pour y chasser une éventuelle miette, je me souvins de cette décision que j'avais pris d'avance. Oui, j'avais indirectement cru comprendre que cette école avait son propre club de football et cela m'intéressait assez. J'avais bonne espoir de ne pas quitter cette ville dans les semaines à venir - Et qui sait, pourquoi pas même jusqu'à la fin de l'année scolaire ? - alors autant en profiter, puisque la seule activité que je ne pouvais vraiment faire seule et qui pourtant figurait parmi mes favorites, se résumait tout bêtement à ce sport. Qu'il y ai ou non quelques tests pour entrer dans cette équipe dont je ne connaissait absolument pas la réputation, je m'y ferais une place !
Motivé, je me mit à suivre ces élèves jusqu'à en apercevoir d'autre. C'était visiblement un jour de chance car je reconnu entre les bras de l'un le ballon typiquement noir et blanc. De loin, furtif comme je savais le faire, je pris cet élève pour nouvelle cible et traça son chemin jusqu'à arriver devant un local qui devait être celui du club convoité. Malgré la fraîcheur ambiante, la porte était ouverte : Les gens d'Hokkaido n'avaient donc jamais froid ? Au moins, je pouvais voir qu'il y avait déjà du monde, à l'intérieur. Un peu trop animé à mon goût peut être, mais soit. Des éclats de conversations suivaient un volume irrégulier, cela aurait pu sonner comme disputes autant que comme amusement. Je m'approcha à pas silencieux, mon regard neutre mentait car j'étais intrigué. Je me cala près de la porte et croisa les bras dans le simple but d'en faire quelque chose. J'attendis qu'on remarque ma présence pour annoncer sans détour mes intentions dans un calme interrogateur.

« Je veux rejoindre le club de foot'.»

_________________


Would you like to hear my sweet voice ? ● J'écris en darkred ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-to-inazuma.forumactif.com
Invité

MessageSujet: Re: Make a Way ! [Libre] Dim 11 Nov - 1:03

Arrivé juste avant les vacances d'été au collège Hakuren, Ouma Shu avait tant bien que mal fini son dernier trimestre correctement et en avait profité pour rejoindre le club de foot, bien qu'il n'était pas très actif dedans suite à ses problèmes de santé qu'il avait eus récemment, il n'avait cependant fait connaissance avec presque personne de sa classe et ne connaissait d'ailleurs que le nom de deux de ses coéquipiers.

Le jour de la rentré, un nouvel élève fut présenté à leur classe, il avait les cheveux rouges, les yeux argentés et ne paraissait pas amical du tout, il semblait d'ailleurs lui aussi nous contempler avec dédain quand le professeur le présenta:

« Je vous présente un nouvel élève, Tamashi Ginsuke. Je vous demande de lui faire bon accueil.»

Son expression changea légèrement au moment où son nom avait été prononcé, peut-être avait-il quelque chose contre son nom, mais de toutes façons je m'en fichais complètement, je ne tenais pas à faire de cette personne qui nous regardait de haut un ami et je ne voulais d'ailleurs pas en savoir plus sur lui.

Au moment où il s'était assis il ignora royalement sa voisine ce qui me fit soupirer, jusqu'où allait l'orgueil de ce sale type, je souri toutefois quand je vis qu'il fut désemparé par la vitesse du cours qui suivit, preuve en est que le karma existe, bien qu'il soit laxiste, ce qui m'avait valu la perte de mon bras droit ainsi que de mon rôle de gardien dans mon ancienne équipe, à Narra.

À la fin des cours de la matinée il sortit en trombe de la classe, pendant ce temps je décidai de manger tranquillement le pain que je m'étais acheté le matin avant de me diriger vers le local de l'équipe.

À peine entré, une désagréable surprise m’apparut, le garçon de ce matin, dont j'avais déjà oublié le nom, cet espèce d'enfoiré hautain était derrière moi et lâcha juste après être entré:

« Je veux rejoindre le club de foot'.»

Je le dévisageai, comment ce type qui ignorait jusqu'à sa voisine de classe espérait s'en tirer dans un sport d'équipe, ça devait sûrement être une sorte de blague, j'aurais vraiment voulu m'opposer à cette décision mais étant la seule personne à l'avoir déjà vu les autres n'avaient aucune idée de à quoi s'attendre et comme les places que j'occupais le plus souvent étaient le banc et la défense, je ne faisais pas partie des personnes les plus à même de vouloir refuser la candidature de quelqu'un qui semblait de bonne volonté, à vouloir rejoindre un club le jour-même de son transfert dans cette école, peut-être était-il en fait juste timide, mais ça me paraissait insensé vu le regard qu'il nous avait lancé le matin-même et lorsque le reste de l'équipe décida de l'accepter je n'eus d'autre choix que de me résignant, espérant qu'il me ficherait la paix et qu'il ne soit pas un de ces joueurs se croyant bons mais qui en fait rataient touts leurs matchs car ils jouaient seuls sans prêter la moindre attention à leur équipe.

Parce que malgré le fait que je n'avais aucune confiance dans un type comme lui je restais quelqu'un d'un minimum poli au moment où il passa devant moi je lui lâchai tout de même un petit mot de bienvenue même si j'étais presque sûr qu'il m'ignorerai comme il l'avait fait avec sa voisine en entrant en classe.
Revenir en haut Aller en bas
Masculin Belgique Age : 24
Date d'inscription : 10/06/2012
Messages : 44
Nom VF : -
Puff : Zerroh
Double compte : Kazemaru Ichirouta

MessageSujet: Re: Make a Way ! [Libre] Lun 26 Nov - 0:25


J'étais totalement entré dans salle et lorsqu'une voix que j'entendis à peine m'adressa la parole, je hochai la tête sans trop savoir quoi répondre. Je me suis planté là, au milieu de tout, me mettant tout seul assez mal alaise ; Venir de moi-même m'imposer dans un groupe était une chose que je n'aimais foncièrement pas et ça, ça devait assez clairement se sentir. Ma position, le ton de ma voix, mon regard, tout en moi trahissait que j'étais sur la défensive. A mes yeux, c'était toujours mieux qu'une apparente intimidation transpirante de timidité dans une attitude faiblarde et vulnérable.

« Je viens d'arriver dans l'école, en deuxième année. » Pris-je soin d'ajouter, flairant la reproche, sur le même ton précédemment employé. « Je m'appelle Tamashi Gin. »

Un cours silence s'en suivit durant le quel j'eus le temps de m’interroger sur l'identité de la personne à la quel j'aurais du m'adresser en premier. Rien ne m'indiquait la présence de l'éventuel capitaine, par exemple. C'était plutôt embêtant. Par où devais-je regarder, du coup ?

« Tu joues à quel poste ? » Me demanda quelqu'un.
« Attaquant. » Répondis-je du tac-au-tac, puisque je m'étais attendu à ce qu'on me pose la question.

Si j'avais toujours eu une pointe de fierté quand à ma capacité à occuper ce poste-là., c'était que j'avais toujours trouvé ce titre vendeur, pour exemple, on rêve moins souvent d'être gardien. Cependant, pour l'heure, j'eus comme l'impression de sentir remonter à mes narines une dense brume de doute. Que pouvaient-ils encore me demander ? De faire mes preuves ? C'était là un passage obligatoire que j'attendais avec force ! Et pourtant ... Je passa ma main dans ma nuque avec une mine boudeuse tout ce qu'il y avait de plus involontaire. J'examinais. Chaque visage présent m'étais, à première vue, inconnu et le contraire aurait été étonnant ! Il y avait bien ce garçon qui me rappelait quelque chose, je songea qu'il était probablement en classe avec moi le matin-même. Il avait pourtant l'air plus vieux que moi, mais je me faisais peut être juste des idées et, de toute manière, il ne s'agissait pas du détail le plus marquant. Mon regard gris s'arrêta sur sa manche. Je ne pu m'empêcher de m'interroger. Lui, en tout cas, il n'était certainement pas gardien de but ! Mais était-il au moins plus que remplaçant ? Je n'arrivais que difficilement à taire mes préjugés, ma conscience m'incitant à de mémoire trouver des exemples qui impliquaient de bons sportifs porteur d'un handicape semblable. Malheureusement pour ma sympathie, rien ne me revint. Si j'ajoutais cette impression d'intrusion au regard que j'avais cru intercepter, j'arrivais à un résultat pas tellement étonnant, c'est-à-dire un résultat qui concluait qu'il eu de grande chance que je m'étais déjà trouvé, non pas un ennemi à titré, mais un visage qui ne me reviendrais tout bonnement pas durant tout le temps que je passerais à étudier à Hakuren. Tenter de me montrer plus amicale pour éviter les ennuis ? Non mais m'aviez-vous-vu ? Je n'avais aucune envie de faire l'effort d'être le premier à m'y plier. En d'autre terme, je commençais très bien. Avec toute l'ironie du monde, bien évidemment.

J'ai cru intercepter des regards échangés, voir quelques mots volants du coin d'une bouche au creux d'une oreille, mais aucun ne m'étant directement adressé. Quelle drôle d'équipe était-ce que celle dont je voyais alors un échantillon. Non, quelle drôle de ville ! Depuis que j'étais arrivé, j'avais tout de même fais la rencontre de plusieurs cas que je jugeais particuliers.



| Hors RPG :: Ce n'est pas très créatif, mais j'ai un peu l'impression de monologuer ... Pour ne rien dire. |

_________________


Would you like to hear my sweet voice ? ● J'écris en darkred ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-to-inazuma.forumactif.com
Invité

MessageSujet: Re: Make a Way ! [Libre] Mer 26 Déc - 2:11

Lorsqu'il annonça qu'il voulait jouer comme attaquant j'eus un petit rictus; encore un de ces vantards qui veulent à tout prix jouer en attaque pour avoir la gloire de marquer. Lorsque son regard se posa sur mon bras droit, ou plutôt sur l'endroit où aurait du être mon bras droit s'il n'avait pas du être amputé mon rictus disparut soudainement: j'avais horreur de ça.

Heureusement il ne s'attarda pas vraiment, il était sûrement un peu curieux comme tout le monde, mais ne semblait pas vouloir me harceler comme je l'avais été la première fois que j'étais venu en cours ici.

Conformément au rituel de l'école, un défenseur devait tester les capacités de chaque attaquant et malgré mon appréhension à m'occuper de cela je décidai de me faire violence et de m'approcher de lui.

"Tu vas devoir passer un test avant de pouvoir réellement entrer dans l'équipe, un défenseur doit te tester et comme je n'ai encore testé personne je me dévoue pour cette fois, sache toutefois que je ne fais pas ça par bonté de cœur."

Sans attendre de réponse je me tournai et allai chercher un ballon avant de sortir de la salle, je n'avais pas vraiment envie d'y passer tout le temps libre de ce midi et j'espérai donc savoir rapidement s'il était assez bon ou trop faible pour rejoindre l'équipe.

Une fois arrivé sur le terrain je demandai aux personnes déjà présentes de nous faire une place afin qu'on puisse tester le nouveau et malgré le peu de respect que j'imposais un des goals fut libéré, je me plaçai devant et posai la balle à mon pied en l'attendant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Make a Way ! [Libre] Mar 15 Oct - 14:27

Come back to school. Et au collège Hakuren. Sophie devait refaire son année, au vu de son "retard" linguistique. Elle se débrouillait pas mal, même mieux que son père. Mais les façons d'apprendre ici étaient très différentes qu'en Suisse. La voila donc avec plein de jeunes, tous plus petits qu'elle. Bon, on pouvait dire aussi qu'elle n'était pas vraiment dans les normes. Mais que pouvait-elle y faire ? Était-ce de sa faute si tout le monde dans sa famille était grands ? Non, n'est-il pas ? Et qui disait que c'était un désavantage ? Bien au contraire ! Elle avait repéré le garçon au cheveux rouges qu'elle avait croisé, il y a peu. Mais il partait dans une autre classe qu'elle. Toutefois, quelque chose lui disait qu'ils allaient se revoir... dans le club de foot. Non, elle en était persuadée.

Le silence se fit dans la classe quand la jeune fille y entra. Elle portait déjà l'uniforme d'Hakuren qui, heureusement, ne comptait pas de mini-jupe. Mais, en réfléchissant bien, cela paraissait normal. A moins que vous ne soyez masochiste ou insensible au froid, vous ne porterez pas de mini-jupe dans une montagne avec des neiges quasiment éternelles ! Revenons à Sophie qui fait son entrée dans sa nouvelle classe. Se tenant totalement droite, le menton légèrement relevé, le regard neutre, voir même un peu méprisant, aucun sourire ne semblait vouloir venir sur son visage, tout semblait chez elle de glace.


-Voici une nouvelle élève dans notre classe, Mayers Sophie. Elle est étrangère et parle mal notre langue, alors soyez sympas.

Aaaah, la gentillesse tellement connue des japonais... Elle alla s'assoir à côté d'un jeune garçon qui semblait être assez cancre tout de même. Il lui souhaita à peine la bienvenue, ce qui ne la gêna pas du tout. C'était clair, ils ne seraient que camarades de classe. Le cours put enfin commencer. C'était d'abord assez lent, pour que notre étrangère puisse comprendre. Puis, au vu de ses capacités, le professeur reprit la vitesse normal, qui était assez rapide. Le parlé, ça passait encore, mais ce qui était de l'écrit... On ne pouvait pas dire que Sophie soit réellement douée pour les pictogrammes. Avouons-le, elle ne s'était pas tellement entraînée pour.

La matinée se passa rapidement. Puis... oh wait, combien ?! Elle avait presque trois heures de repas ?! Elle passa sa main sur son visage et regarda de nouveau. Non non, elle avait bien deux heures et demie de repas. Son voisin de table la regarda et ricana légèrement.


-Ouaip, on a largement le temps ! Parce qu'on est une classe de "surdoués" qu'ils disent... et puis, ils nous laissent aussi le temps pour aller au club de foot.

- D'ailleurs... où est-il ?

Son voisin l'observa une seconde et lui proposa de le suivre, vu qu'il y allait. Ok, pas de problèmes. Ils se levèrent. Ils avaient pris un peu de retard pour aller manger et étaient arrivés un peu après les autres. Il y avait du brouhaha, ce qui semblait assez anormal. Sophie repéra vite le "problème" : le garçon aux cheveux flamboyants. Il parlait avec un... manchot. Non non, pas l'animal, un jeune homme qui avait perdu un de ses bras. Apparemment, c'était un défenseur, au vu de ce qu'il disait :

-Tu vas devoir passer un test avant de pouvoir réellement entrer dans l'équipe, un défenseur doit te tester et comme je n'ai encore testé personne je me dévoue pour cette fois, sache toutefois que je ne fais pas ça par bonté de cœur.

- Et bien, tant qu'on y est, testez-moi aussi.

Sophie s'était avancée alors que le défenseur allait chercher le ballon. De nouveau, le silence se fit, puis des murmures. Elle entendit clairement quelqu'un dire "Encore un antipathique ! Et pour qui elle se prend, cette fille ?!" Cela promettait d'être marrant. Glissant ses mains dans ses poches, elle fixa le défenseur, sans jeter un regard au garçon de l'autre fois. Puis elle s'avança. Jeta un regard légèrement interrogateur au défenseur. Observa les alentours. Oui, tout était presque parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Masculin Belgique Age : 24
Date d'inscription : 10/06/2012
Messages : 44
Nom VF : -
Puff : Zerroh
Double compte : Kazemaru Ichirouta

MessageSujet: Re: Make a Way ! [Libre] Lun 21 Oct - 16:30


Comme par hasard, c'était ce type à qui il manquait un bras qui c'était proposé pour me tester. Pfff. « Pas par bonté de cœur. » hein ? La blague. Pour qui il se prenait au juste ? En tout cas, cela me donna la satisfaction de pouvoir donner raison à mes précédentes impressions : nous n'étions vraiment pas fait pour nous entendre !

Puis, de nouveau comme par hasard, elle est entrée dans la pièce. Qui ça, elle, au juste ? C'était la fille de l'autre jour ! J'en étais certain : celle qui avait un nom à sonorité Européenne - Française ou un truc du genre, peut-être ? - et avec qui j'avais échangé quelques passes lors de ma première véritable journée passée à Hokkaido. Surpris de la retrouver si vite, mais pas de la voir débarquer dans un club de football, je n'ouvris pas les yeux plus grands mais esquissa un sourire de défis.
L'issue de ces essais ne faisait aucun doute à mes yeux, comme j'étais un minimum conscient de mon talent et que j'avais eu droit à un bon aperçut du sien.

« C'est quand tu veux. »

Oui, ça de devait pas être trop difficile. Mais il restait encore à savoir ce que valait ce type. Je m'interrogeais aussi : son jeu serait il réellement représentatif de celui d'Hakuren ? Après tout, tout le monde n'avait pas pu recevoir un héritage les techniques et mouvements du célèbre Fubuki Shirou et j'étais curieux de savoir dans quoi je m'engageais, comme j'avais choisis de m'y jeter comme dans la gueule d'un loup par crainte d'avoir le temps trop court pour y réfléchir - Connaissant mes géniteurs, il n'était jamais certain que je resterais jusqu'au lendemain dans une école ! - et ce en n'en sachant déjà que ce qu'en disait les fans de son ancien et prodigieux capitaine, mis sous le feux des projecteurs par Inazuma Japan.
Ceci-dit, ce n'était pas rien non plus.

Je regardais la fille aux cheveux blancs. Sophie. Ça devait être ça, son nom, ou quelque chose qui y ressemblait fort. Elle me l'avait jeté avec tant de force la dernière fois que j'avais réussis à m'en souvenir. Jouer avec elle allait sans doute être instructif, je devais bien le reconnaître. A partir de là, j'ai fais garder le silence à mes instincts misogyne et me mit à presque la considérer comme un garçon ... Ce qui, je dois le dire, était moins évident lorsqu'elle portait l'uniforme féminin que lorsqu'elle cachait tout ses cheveux - que j'avais cru bien plus court tant elle le faisait bien - derrière une épaisse capuche.

Je pris appuis sur mes jambes comme si je m'encrais au sol et je leva le menton. Mon sang bouillonnait comme l'envie de jouer montait ! Je sentais presque le vide que laissait l'absence d'un ballon dans mes pieds. Sûr de moi, j'attendais l'instant de vérité. Allait-on faire ce foutu essai de suite ? Pour ma motivation, j'aurais préféré que oui, mais pour mon image qui s'était déjà ternie à peine m'étais-je aventurer sur le lieux réservé à ce club, je m'abstint tant que je pu des commentaires que j'aurais pu faire sous les poussées de l'impatiente.

_________________


Would you like to hear my sweet voice ? ● J'écris en darkred ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-to-inazuma.forumactif.com
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Make a Way ! [Libre]

Revenir en haut Aller en bas

Make a Way ! [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai e no Chousen - Forum RPG Inazuma Eleven :: Bienvenue au JAPON :: Bienvenue à HOKKAÏDO :: Écoles d'Hokkaïdo :: Collège & Lycée Hakuren-