Partagez|

« Vive le Pays des Pingouins ! » - Yuki Sunourufu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Masculin France Age : 17
Date d'inscription : 13/10/2013
Messages : 179
Puff : Flocon / Lunapis
Double compte : Kazumori Meito

MessageSujet: « Vive le Pays des Pingouins ! » - Yuki Sunourufu Mer 16 Oct - 1:51



Sunourufu Yuki ~ ♪

« L’Hiver, le Froid, la Neige, la Glace, les Paysages Enneigés… La Planète nous a offert une Saison Magnifique ~ »

Nom Sunourufu (Loup des Neiges)
Prénom Yuki (Neige)
Âge 14 ans
Sexe Garçon
Nationalité Japonais

Profession ou études Collégien
Ville de résidence Hokkaido
Situation financière Normale sans doute : Foyer d’Enfance

Situation amoureuse Seul
Orientation sexuelle Pas intéressé


Petite Interview


» Coucou, toi ! Ça ne te dérange pas de répondre à quelques unes de mes questions ?
Heu… bin non, je… je ne pense pas… *dit-il en bafouillant, commençant déjà à avoir peur de l’inconnue qui lui adresse la parole*

» Ha ha ! De toute façon tu n’avais pas le choix. Je m’appelles Yakamashii Tori, mais tu peux juste m’appeler Tori ! Tu as un surnom, toi ?
Enchanté Tori… Heu… non, je n’en ai pas de particulier… Tu peux m’en donner un si tu veux… *cherche une échappatoire*

» Hum, d’accord ! J’ai oublié le plus important ; Ici, tout le monde est fan de foot, pas toi ? Tu sais jouer ?
Bien sûr que je sais jouer ! J’adore le Foot ! C’est mon Sport favori ! *sursaute, surpris par la question, et sourit*

» Vraiment ? Mais, tu as d’autres loisirs ? Qu’est-ce que tu aimes faire pendant tes temps libres ?
Voyons voir… Jouer au Foot, bien entendu ! Sinon… j’aime bien traîner dehors sous la neige à discuter avec les animaux, faire du patinage et du snowboard, et dessiner. *est content de parler de ce qu’il aime*

» Tu devrais pouvoir rencontrer des gens avec qui tu partages ça ! D’ailleurs, tu t’entends le plus avec quel type de personne ?
Les gens me font peur… c’est difficile de parler avec eux, pour moi. Mais si je dois aller vers quelqu’un, je préfère voir des personnes gentilles en qui je peux avoir confiance, comme mes Coéquipiers ! *essaye de garder son sourire*

» Oh ! C’est toujours bon à savoir ! Aller, je dois te laisser, j’ai des petits nouveaux à aller harceler ! À bientôt, je l’espère !
Toi, je ne vais pas t’aimer. C’est méchant d’harceler les autres… *bougonne-t-il en croisant les bras*




Un jeune garçon au mental bizarre…

Quand on se retrouve seul pour l’éternité…
 
Caractère : ~
Yuki est un jeune garçon très enthousiaste, affectueux et doux. Il peut parfois se révéler lunatique. Il mélange la crainte et l’enthousiasme en lui selon le lieu où il se trouve. (Pas facile d’avoir des changements d’humeur !) Mais il reste généralement de bonne humeur. Il désire aider les gens et ne veut pas voir souffrir. Il est tout le temps à l’écoute de ses Amis. Par contre, quand on lui demande ce qui ne va pas, il préfère ne pas en parler pour n’inquiéter personne. (Il n’est pas un peu débile aussi ? Non parce qu’en parfaite logique, ça m’alerterait encore plus, moi.) Il reste quelqu’un de réservé et qui se confie peu aux autres. Il s’avère également très craintif. Il a toujours eu peur des gens qu’il ne connaît pas et d’aller vers les autres car quand il était petit, tout le monde le traitait de sans cœur, qu’il ne pensait qu’à lui. (Monde cruel !) Il est terrifié par les lieux publics envahis par la foule. (Froussard !) Cependant, la présence des ces inconnus le rassure. Il supporte encore moins le fait d’être seul… (Vive la logique, n’est-ce pas ?) Si quelqu’un l’aborde, il cherche n’importe quel prétexte pour s’échapper, terrorisé.

C’est pour cela que si vous le cherchez… Vous le trouverez plutôt sur un Terrain de Foot ! Car là-bas, on est certain de le voir avec un air très enjoué et combatif ! C’est comme s’il se libérait de toutes ses frayeurs ! Un sacré contraste ! Il prend du plaisir à jouer avec ses Amis. Il ne connaît pas le mot « s’entraîner ». Oui, s’entraîner, c’est « s’amuser », pour lui. Il considère les entraînements comme des jeux. (Quoi de plus drôle que devenir plus fort et rapide en s’amusant ?) Il transmet sa passion pour le Foot à travers le Ballon qui circule de Joueur en Joueur. Il partage les mêmes sentiments que ses Camarades quand il joue. (Heu… il existe des gens qui jouent au Foot et pourtant, ils n’aiment pas le Foot, tu sais ?) Il affiche toujours un grand sourire et déborde d’énergie. Il n’apprécie pas que ses Amis soient blessés et leur demande à chaque si ça va lorsque l’un d’eux tombe à terre. (Tu vas bien ?) Si sa blessure est causée volontairement, il compte bien venger son Coéquipier. (Je vais tous vous laminer !) Il a une confiance extrême en ses Amis. (C’est beau l’amitié !)

Il a une admiration particulière pour Shirou Fubuki, un ancien joueur du Collège Hakuren et d’Inazuma Japan. Il aimerait beaucoup le rencontrer un jour ! (D’accord, c’est peut-être moi qui est fan de Shawn.) Il a assisté à tous les matchs d’Inazuma Japan, une Équipe qui fait la fierté de son Pays. (C’est surtout que j’ai regardé l’animé, oui.) Grâce à cette Équipe, il a adopté un état d’esprit similaire. Il a une volonté de remporter le match à toute épreuve et n’abandonne jamais. (Vive Mark !) Lors des matchs, il n’hésite pas à s’interposer pour reprendre le Ballon à l’adversaire. (Normal pour un Défenseur aussi ! Non, non, on va laisse l’ennemi marquer !) Il encourage et soutient ses Amis. Il haït les équipes qui trichent. Il préfère jouer pour le plaisir. En clair, c’est un jeune Passionné de Foot, quoi ! (Les personnes qui ont inventé le Foot sont géniales !) Et n’allez pas lui dire que c’est ennuyeux de voir courir onze personnes après un Ballon car pour lui, le Foot, c’est primordial. (Oui, il y en a vraiment qui pense ça.) Il dit souvent qu’il ne peut pas vivre sans ce Sport.

Physique : ~
Yuki est un jeune Collégien de quatorze ans. Mais il paraît avoir douze ans. (Vous êtes certains qu’il n’est pas sensé être à l’école primaire ? Non parce que des fois je me le demande sérieusement !) Il mesure environ un mètre quarante. Vraiment petit. Et qui dit petite taille, dit petit poids. (En général, du moins.) Il ne pèse que 36 kilos ! (Là, j’ai dû croiser une plume qui tombe du ciel.) Il a les cheveux brun clair mi-courts. Il en va de même pour ses yeux. Il possède un collier avec pour médaillon un Flocon argenté. C’est Hikari qui le lui a offert. Il y tient énormément et l’a toujours sur lui. Ayant des sentiments très partagés, l’air de son visage peut passer de la gaieté à la terreur en un temps record. Oui enfin ce que je veux dire, c’est que cette expression peut se modifier instantanément quand il passe d’un Terrain de Foot à un Magasin en Ville. (Ah ! Douce terreur et gentillesse…) Sauf que, comme il est plus souvent sur un Terrain, on le voit plus souriant qu’autre chose. (Tant mieux !) Quand il est seul, il affiche une lueur désespérée dans le regard et un air triste, terrifié. (Arf…)

Le jeune garçon s’habille de manière simple… Ça en est ridicule. Trop de banalité, tue la banalité ! Yuki se vêtit de vêtements logiques pour un habitant du Pays des Pingouins. Il met souvent une veste bleue azur avec un symbole d’étoile sur la manche gauche de son épaule, généralement il la ferme jusqu’au cou. Toutefois, quand il ne fait pas trop froid, il la garde ouverte. (Bah oui ! La veste bleue azur ! Le premier vêtement qu’on met après avoir fouillé dans son placard !) C’est ainsi que sous son gilet… on peut remarquer qu’il a un tee-shirt à manches longues de couleur bleu-gris. (C’est déjà mieux que bleu azur.) Les manches sont vraiment longues car elles dépassent même de la veste. Au moins, ça lui recouvre un peu les mains. (Il ne connaît pas les gants. Par contre, il connaît les écharpes !) Il a une écharpe grise autour du cou. Il porte un pantalon marron uni. Wait… What ?! Mais c’est horrible ! On ne met pas un gilet de couleur unie avec un pantalon tout aussi uni ! (Je crois qu’il adore le marron parce que… cheveux marron, yeux bruns, pantalon marron…) Pour conclure avec son style « normal », il enfile des baskets noires.

Quand il joue au Foot, il porte la tenue habituelle de l’Équipe Hakuren. Autrement dit… Un pull blanc avec une rayure bleue foncée – ressemblant fortement à une étoile coupée en deux – sur chaque manche, un peu en-dessous de l’épaule. Le col est également bleu foncé. (Il est trop beau leur pull ! Je veux le même !) Pour ressortir dans les mêmes couleurs, le short est bleu foncé avec deux rayures blanches de chaque côté. Il porte des chaussettes blanches, avec les mêmes sortes d’étoiles coupées en deux en haut des chaussettes. Et enfin, des baskets à crampons gris-bleu.

Le Collégien possède une rapidité spectaculaire. (Comme tout Joueur des Pays du Nord, non ?) Il la doit à ses jeux-entraînements tels que le Snowboard, le Patinage, … Des activités typiques Hokkaido ! Il se déplace donc rapidement sur le Terrain. (Coucou ! Je suis là ! Ah bah non, je ne suis plus là !) N’étant pas du genre à Attaquer, il reste dans le domaine de la Défense. Il réagit rapidement pour arrêter les adversaires. (Personne ne passera tant qu’il sera là ! Non mais !) Ayant commencé à jouer au Foot depuis qu’il est tout petit, avec le temps, il a réussi à créer quelques Supertechniques de Défense, surtout en arrivant au Collège. Elles ont un grand lien avec la Neige.

Pour commencer, moi, je suis né à Hokkaido, le Pays des Pingouins ! Quoi, j’exagère ? Une grande Tempête de Neige régnait dehors. Oui enfin bon, ce n’est pas le plus important de l’histoire. Bien que ça doit sans doute être de cette Tempête que je tire mes Supertechniques de Défense. Je grandis tranquillement, vivant avec mes parents. J’étais leur fils unique, j’avais donc toute leur attention. Je ramenais toujours des bonnes notes. Mais je ne possédais pas beaucoup d’amis en contrepartie… Tous me prétendaient sans cœur, que seul moi comptais, que les autres n’étaient que des pauvres nuls. Je ne pensais absolument pas ça, ce sont eux qui se faisaient des idées pareilles. Moi je voulais aller vers eux, mais ils me rejetaient aussitôt… Pour eux, j’étais un surdoué qui se fichait complètement des autres. Par conséquent, je me sentais terriblement seul.

Et c’était là qu’une amie, mon amie d’enfance, se tenait à mes côtés pour me soutenir, où que j’aille, elle se trouvait toujours présente. J’étais certain de pouvoir compter sur elle. Elle m’avait promis de ne jamais me laisser tomber, de ne jamais m’abandonner. À croire qu’elle se prenait pour ma Grande Sœur ! Je n’en avais pas, alors je ne savais pas exactement si c’était le cas, ou une imagination. Elle s’appelait Hikari, ma confidente et ma meilleure amie. Quand je refusais d’aller à l’école, sachant que je ne serais une fois de plus critiqué par les autres, elle débarquait chez moi à l’improviste et m’entraînait de force avec elle. Elle ne voulait pas que je me montre faible face à eux, sinon, je ne pourrai réellement plus faire surface et prouver que ce qu’ils pensent était faux. Elle m’aidait beaucoup pour ça. Jamais je ne pourrai la remercier comme il se doit…

Depuis tout petit, j’aimais beaucoup jouer au Foot. Ce Sport me plaisait énormément. C’était un moyen que j’avais trouvé pour me libérer de tous mes problèmes. Je souhaitais intégrer l’Équipe de mon école sauf que… je ne pouvais pas la rejoindre. Pourquoi ? Parce qu’il n’y en avait pas à l’école maternelle ! Alors à la place, je jouais avec ma « Grande Sœur ». Bien que ça soit une fille, elle avait de sacrés talents ! Je crois qu’elle se révélait même plus forte que moi ! Lorsqu’elle avait le Ballon, il m’était quasiment impossible de le lui subtiliser ! Quand j’y parvenais, c’était des coups de chance car elle était déconcentrée ! Mais nous ne jouions pas seulement au Foot, bien sûr ! On faisait aussi du Patinage et du Snowboard ! Deux autres activités qu’on adorait énormément. Logique pour des habitants des Pays du Nord, non ? On s’éclatait également à faire des batailles de boules de neige – Oui ! Même à deux c’était marrant ! – ainsi que des bonhommes de neige. Généralement, ça se concluait par des concours ! Pour les bonhommes de neige, elle gagnait haut la main. Moi, je remportais au niveau des batailles !

Quelques années passèrent…

Finalement, nous entrâmes enfin à l’école primaire ! Enfin ! Il était temps ! La première chose qu’on fit en arrivant, ce fut courir pour se rendre dans la salle d’inscription afin d’intégrer le Club de Foot ! On l’avait choisi d’office, c’était tellement évident ! En voyant notre enthousiasme, le gérant ne put refuser. Trop impatients, nous demandâmes à voir tout de suite la salle de rassemblement des Joueurs. Il nous y guida donc. Sur le coup, j’ai pensé que si ma « Grande Sœur » n’avait pas été là… je crois que je n’aurais pas réussi à faire le premier pas pour demander à les rejoindre. Vraiment… Merci à elle… À l’école primaire, il y avait plus d’élèves et je parvins à me faire de véritables amis. Des amis qui partageaient la même passion que moi : l’Équipe de Football ! J’avais tant rêvé de ce moment-là… et voilà que mon vœu se réalisait ! Je pouvais désormais jouer dans une Équipe digne de ce nom ! Une vraie Équipe ! Ce ne fut pas pour autant que j’arrêtai mes autres petites activités amusantes. Grâce à mes nouveaux amis, je m’améliorais de jour en jour. C’était rare aussi… Mais, Hikari fut acceptée dans l’Équipe et non en tant que Manageuse. Elle désirait jouer plus que tout.

Cependant… quelques évènements vinrent perturber mon enfance…

Tout commença la nuit du 15 août. J’avais dix ans. Le mois prochain, je devais entrer dans ma dernière année d’école primaire. J’allais bientôt intégrer la fabuleuse Équipe du Collège Hakuren ! J’eus quelques tragiques problèmes entre temps… Je me souviens parfaitement de cette date car ce fut le jour où tout bascula. Deux mauvaises nouvelles en une nuit, ça faisait vraiment mal… Oui, ce soir-là, je surpris mes parents en grande engueulade. J’étais sensé dormir. Sauf que ma chambre ne se situait pas immensément loin de celle de mes parents. Du coup, j’ai pu les entendre. Je m’approchai et me cachai derrière la porte pour les écouter. J’étais au courant que, depuis quelque temps, la société de mon Père fonctionnait mal. Elle perdait ses clients, gagnait moins d’argent. Une nouvelle entreprise avait ouvert ses portes et attirait à elle tous les anciens clients de mon Père. Moi qui ne m’y connaissais pas en Industrie, je ne savais pas ce qu’elle avait de mieux que la nôtre. Par conséquent, mes parents s’avéraient dans une situation critique. Sauf que cette fois, l’entreprise avait officiellement fait faillite… Et ils étaient maintenant au chômage. Ils ne risquaient pas de trouver un nouveau travail avant un bout de temps, on allait se retrouver à la rue si ça continuait. En entendant cela, les larmes me vinrent aux yeux. Malencontreusement, je laissais échapper un sanglot. Ils le perçurent et ouvrirent la porte violemment. Ils me virent pleurer, la tête entre les mains, à genoux sur le sol. Je pensais qu’ils allaient me réconforter comme ils savaient si bien le faire… Ce fut tout le contraire. Ils commencèrent à s’énerver encore plus contre moi en me disant que je n’avais rien à faire là. En voyant leur visage déformé par la haine, je pris aussitôt peur d’eux. Dans ma panique, je fuis ma maison. Mes parents ne tentèrent pas de me rattraper. Je courais donc au hasard, me frayant un chemin au milieu de toute cette neige, sans but en tête. Où pouvais-je bien aller ? Voir ma « Grande Sœur » ? Oui !

Mon regard brouillé de larmes, je circulais difficilement droit vers la maison d’Hikari. Ce soir, plus que n’importe quand, j’avais besoin d’elle. De son réconfort. Lorsque j’arrivais enfin chez elle, j’avais l’impression d’avoir couru une éternité. Je peinais à rester debout. Je grelottais de froid. Je m’avançais pour sonner à sa porte… je fus devancé par celle-ci qui s’ouvrit sur ma meilleure amie. Je l’admettais, une sorte de lien invisible nous reliait. Même de loin, nous sentions si l’un ou l’autre n’allait pas bien. On pressentait nos arrivées aussi. Mais je crois qu’elle aussi avait des problèmes, vu l’air sur son visage… Silencieusement, elle me fit signe d’entrer. Sa maison semblait bien calme. Je ne percevais aucun bruit… Ses parents ne devaient pas être là. Ils l’avaient laissée toute seule ? Ils n’avaient pas peur qu’elle se fasse enlever ? Hikari se rendit dans la cuisine chauffer deux chocolats chauds et revint quelques temps après, avec. Elle les posa sur la table du salon. Elle n’avait toujours pas prononcé un seul mot. Ça m’inquiétait sérieusement. Je décidai de refouler mes propres soucis au fond de ma tête et lui demandai ce qu’il se passait. Elle soupira et des larmes coulèrent sur ses joues.

« Yuki… Je ne te l’ai jamais dit… Mais… Je suis atteinte d’une maladie du cœur incurable depuis que je suis toute petite… Jusqu’à maintenant, tout allait pour le mieux… Sauf que jouer au Foot épuisait toujours plus mon cœur… Et… Apparemment, on n’est pas sûrs qu’il tienne demain… »

Hikari se frictionnait les bras en pleur total. Elle avait tout dit d’un coup, sans s’arrêter, par peur de se retrouver bloquée dès les premiers mots, à mon avis… Terrifié par cette nouvelle, je me levai précipitamment et vins la prendre dans mes bras. Cette révélation était encore pire que celle de mes parents. Non ! Je ne pouvais pas la perdre ! Pas elle ! Pourquoi ne m’en avait-elle pas parlé plus tôt ?! Je l’aurais empêchée de jouer au Foot pour la protéger ! Cependant, comme si elle avait lu dans mes pensées, elle secoua la tête doucement et poursuivit :

« Même si je te l’avais dit, tu n’aurais pas pu m’empêcher de jouer… J’adore le Foot… Et je suis heureuse d’avoir pu m’amuser avec toi et les autres… Je serai toujours là, où que tu sois… Je vivrai éternellement à tes côtés, bien que tu ne me voies pas… Promets-moi de poursuivre tes rêves, de devenir le meilleur Défenseur du Monde !
- Hikari… non… pas toi… tu ne peux m’abandonner… tu me l’as promis…
- Et je tiendrai ma promesse, de manière invisible. Je veillerai sur toi depuis les cieux. S’il te plait… fais-le pour moi… »

Ma « Grande Sœur » n’attendit pas ma réponse. Elle me serra plus fort dans ses bras et prononça deux mots à mon oreille, tout bas, avec sa voix douce : « Je t’aime. » Je pris un air très surpris sur le coup avant de fermer les yeux et sourire. Sourire à un moment pareil… Pourtant… À mon tour, je lui soufflai : « Moi aussi… » Bien que je ne voyais pas son visage, je supposais qu’elle souriait. Comment n’avais-je pas pu m’apercevoir plus tôt de sa maladie ? C’était impossible ! On se comprenait sans avoir besoin de se parler… On savait ce que ressentait l’autre sans le voir… Je réalisais au même moment que ce n’était pas la première fois que j’avais remarqué son état instable. Je lui avais déjà demandé, d’ailleurs. Mais elle avait toujours refusé de me répondre. Je comprenais mieux pourquoi maintenant…

Hikari coupa alors court à mes pensées en me demandant à son tour ce qu’il m’arrivait. À contrecœur, je lui racontai la dispute entre mes parents… Elle me serra plus fort dans ses bras, désolée pour moi. Je ne la lâchais plus non plus. Elle me proposa de rester dormir chez elle. Je ne comptais pas rentrer de toutes manières. Et dormir dehors sous la neige et dans le froid… il fallait être suicidaire pour faire ça. Je préférais donc accepter. Et puis ainsi, je pourrais passer du temps avec elle… pour le peu qu’il lui en restait… Elle me prit par la main et me tira derrière elle jusqu’à sa chambre. Ouais, mise à part les posters de Foot, sa chambre ressemblait vraiment à celle d’une fille normale. Elle m’offrit la possibilité de dormir avec elle. Heu… oui bon, ce n’était pas à dix ans qu’on irait faire des choses étranges, merci. Malgré tout, je dis non gentiment. Je ne souhaitais pas la déranger à ce point ! Elle parut déçue, mais accepta ma décision. Ce fut ensemble qu’on s’endormit paisiblement. Ou presque…

Le réveil se révéla très brusque. Je m’assis dans mon lit improvisé et vis des pompiers débarquer en trombe. Surpris, par ce remue-ménage, je me réfugiai dans un coin de la pièce. Les pompiers s’activaient autour de ma « Grande Sœur » qui ne bougeait pas et ne réagissait pas non plus. Alors c’était vrai… Elle ne m’avait pas menti en disant qu’elle ne tiendrait sans doute pas aujourd’hui… Je me mis à pleurer. D’abord mes parents, puis maintenant Hikari… Voilà que je me retrouvais seul… Enfin, pas tellement… J’avais encore mes Coéquipiers au Foot ! Mais quand même… Je perdais tour à tour les personnes que j’aimais le plus… Difficile de remonter la pente dans ces conditions… Pourtant, je devais le faire. Pour ma « Grande Sœur » !

Après que les pompiers soient partis, je rentrais chez moi. Je m’attendais bien sûr à des représailles. En effet, j’avais eu raison. Ma mère m’accueillit méchamment en me questionnant sur l’endroit où j’étais rendu. Je tremblais sans lui répondre. Elle me donna une claque. Je me frottais la joue, les larmes aux yeux. Ma Mère déclara froidement que mon Père était parti pour toujours et que je ne le reverrai jamais. Mon sang dans mes veines ne fit qu’un tour. Je serrai les poings, tête baissée, les dents serrées. Je n’en croyais pas mes oreilles. Mon Père avait été chassé de la maison ! Je me mordais la joue pour ne pas éclater en sanglots devant ma Mère. Elle m’observa longuement avant de s’agenouiller devant moi et poser une main sur mon épaule, souriante.

« Allez mon Chéri. Nous allons pouvoir continuer à vivre ensemble, tous les deux. »

Vivre tous les deux ? Elle pouvait toujours courir ! Je me mettais rarement en colère, mais là… C’était la goutte qui faisait déborder le vase. Je repoussai sa main et me redressai d’un coup, lui lançant un regard noir. Elle recula d’un pas, surprise. Je fis demi-tour, droit vers la porte d’entrée. Je m’arrêtai un instant, la main sur la poignée et déclarai :

« Je ne resterai pas avec toi. Au revoir, Maman. »

Et je ressortis dehors en courant. Je savais parfaitement quel endroit il me restait où aller. Non, pas chez mon Père – je ne sais même pas où il est actuellement – mais plutôt au Foyer de l’Enfance. Là-bas, ils accueillaient des enfants de tous les âges. Ils acceptaient les enfants même si leurs parents sont toujours en vie. Je comptais bien les rejoindre et je le fis d’ailleurs. Je n’avais pas besoin de l’accord de ma Mère pour y entrer. Juste à remplir un formulaire disant que j’étais désormais sous leur responsabilité.

Deux années passèrent…

Deux années durant lesquelles je poursuivis mes études. Je sortais rarement en ville. J’avais peur des gens maintenant… Ma Mère, sachant où je me trouvais, venait me rendre visite de temps en temps. Je me présentais devant elle, mais je ne lui adressais pas un mot. Le message était pourtant clair, non ? Je ne voulais plus la voir ! Désormais, je vivais ma vie avec les enfants du Foyer. Et je continuais à jouer au Foot ! Avec l’Équipe du Collège Hakuren ! Je m’améliorais grandement en tant que Défenseur. Et je dois avouer que j’étais devenu plutôt bon… (Où ça de la modestie ?) J’ai commencé à développer des Supertechniques Défensives grâce aux autres. Je tiendrai ma parole, moi aussi, Hikari ! Je deviendrai le Meilleur Défenseur du Monde !

Derrière l'Écran





Ton prénom : Je m’en souviens plus !
Ton âge : Hum… Attends… *compte sur ses doigts en vain*
Tes loisirs : Lire, écrire, un peu dessiner, tir à l’arc, jouer aux échecs.

Comment tu es arrivé(e) ici : Heu… je crois que j’étais sur un Top-Site et que j’ai visité un Forum. Vous étiez en Partenariat donc je suis venue voir. (Oui, je cherche depuis un moment un Forum Inazuma Eleven !)
Double compte : Aucun.
Code(s) : - Validé par Kaze' -


Je souhaite réserver Amamiya Hibiya (de Kagerou Project) comme avatar.


Dernière édition par Sunourufu Yuki le Mer 16 Oct - 13:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lunapis.skyrock.com/
Masculin Belgique Age : 25
Date d'inscription : 03/04/2012
Messages : 1730
Nom VF : Nathan Swift
Puff : Zerroh
Double compte : Tamashi Gin'.

MessageSujet: Re: « Vive le Pays des Pingouins ! » - Yuki Sunourufu Mer 16 Oct - 7:23

Yeah, un pseudo rouge de plus au milieu de cette marée bleue !
o/ Bienvenue parmi nous Sunourufu !

Alors, je suppose qu'il ne me reste qu'à te valider sans plus de discours, comme tout semble en ordre ? ( Encore une histoire triste à mourir d'ailleurs, j'ai l'impression que les OC d'Hokkaido n'ont jamais de chance ! )

J'espère que tu te plaira sur Sekai e no Chousen ! n.n

_________________

風丸 一郎太Ma voixMes amisMa vie ● Moi, j'écris en Slateblue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-to-inazuma.forumactif.com
Masculin France Age : 21
Date d'inscription : 04/10/2013
Messages : 747
Double compte : Asahi Mitsu

MessageSujet: Re: « Vive le Pays des Pingouins ! » - Yuki Sunourufu Mer 16 Oct - 11:52

J'ai lu l'intégralité de ton histoire. Je te lance mon chapeau, rien à dire. Elle est extraordinaire !

Sur ce, re-bienvenue. A bientôt, je l'espère ! (:

_________________


Il est Mignon mon singe
J'écris en #3333cc /o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin France Age : 17
Date d'inscription : 13/10/2013
Messages : 179
Puff : Flocon / Lunapis
Double compte : Kazumori Meito

MessageSujet: Re: « Vive le Pays des Pingouins ! » - Yuki Sunourufu Mer 16 Oct - 13:10

Yosh ! Et merci cet accueil chaleureux ^^

Et oui ! Du rouge ! Un Collégien ! J'aime pas trop les perso's âgés, du coup, voilà ! Oui, tout est achevé après avoir retourné au moins trois / quatre fois la Prez' (généralement, pour enlever les trucs inutiles ou reformuler). C'est rare qu'on lise mes Prez's (y'en a qui disent qu'elles sont trop longues à lire) alors c'est sympa, merci beaucoup ^^ Ah ! Et Kazemaru, c'est l'Histoire la moins triste que j'ai écrite jusqu'à maintenant x')

J'espère aussi passer du bon temps avec vous tous et faire votre connaissance =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lunapis.skyrock.com/
Invité

MessageSujet: Re: « Vive le Pays des Pingouins ! » - Yuki Sunourufu Mer 16 Oct - 13:17

Bienvenue ! Au passage, j'adore ton avatar ! 8D
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: « Vive le Pays des Pingouins ! » - Yuki Sunourufu Mer 16 Oct - 14:43

TROP-KA-WA-IIIIIIIIIIIII !!!!!! T//////T ✿
Nan je ne suis pas un pédophile \0/

Ton perso est tellement mignon TxT° Et tu as été si-si .. courageux mon petit Yukiiiiii :'3
Je serais ton grand-frère si tu veux! è3é *câline Yuki* J'aimerais tellement un petit frère aussi mignoooooon ! ;w; Je ne suis pas un pédo encore une fois o/

Voilà mon petit Yuki, bienvenue sur ce forum et amuse-toi bien surtout ;D (Floooood **)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: « Vive le Pays des Pingouins ! » - Yuki Sunourufu Jeu 17 Oct - 13:05

UN COPAIN ROUGE 8DD ! *PAN*

Bienvenue à toi °-° !

Revenir en haut Aller en bas
Masculin France Age : 17
Date d'inscription : 13/10/2013
Messages : 179
Puff : Flocon / Lunapis
Double compte : Kazumori Meito

MessageSujet: Re: « Vive le Pays des Pingouins ! » - Yuki Sunourufu Jeu 17 Oct - 21:15

Merci aussi à vous trois pour cet accueil ^^ C'est vraiment animé ici ^^

Et oui, un Rouge de plus ! On va lancer une Révolution ! Bientôt, ce sera les Collégiens qui surpasseront les Lycéens ! YEAAAAHHH !!!! C'est parti !!!!

Désolée Aoki ! Yuki n'a pas besoin de Grand Frère, il a une grande " famille " au Foyer ! (Ouais parce que les Foyers d'Enfance, c'est cool comme endroit pour vivre, mieux qu'habiter avec sa Mère !) Et puis, il habite dans l'Nord, t'es dans l'Sud x')

_________________

« L’Hiver, le Froid, la Neige, la Glace, les Paysages Enneigés… La Planète nous a offert une Saison Magnifique ~ »

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lunapis.skyrock.com/
Invité

MessageSujet: Re: « Vive le Pays des Pingouins ! » - Yuki Sunourufu Ven 18 Oct - 16:45

Je saaaaaais T.T°
Haaaan ... J'aurais tellement eu envie de RP avec toi D':
Mais il y aura toujours les event's pour nous rencontrer ! 8D

Je peux être ton frère imaginaire ? °° //ZBAFF//
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: « Vive le Pays des Pingouins ! » - Yuki Sunourufu

Revenir en haut Aller en bas

« Vive le Pays des Pingouins ! » - Yuki Sunourufu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Wikileaks: Les pays Arabes peu tendre envers l'Iran
» Les EUA ne pourra plus soutenir les pays dependants....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai e no Chousen - Forum RPG Inazuma Eleven :: INTRODUCTION :: Présentation des personnages :: Fiches validées-