Partagez|

Piégés dans un train [PV. Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi, Elwin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Féminin Belgique Age : 16
Date d'inscription : 01/11/2013
Messages : 1453
Double compte : Kudou Fuyuka & Miyabe Momo

MessageSujet: Piégés dans un train [PV. Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi, Elwin] Sam 22 Mar - 21:15





Piégés dans un train
Avec Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi et Elwin ~


Une soirée pourtant comme les autres. J'avais froid, me promenant sur la gare. J'attendais justement le train partant pour Hokkaïdo – qui est une ville où j'étais déjà allée une fois, et où j'ai rencontré cette fille-geek aux cheveux roses, Momo. Peut-être que je la rencontrerai cette fois aussi ? Qui sais.

D'abord, premier mystère à résoudre, c'est pourquoi j'y vais. C'est si facile de connaître la réponse ! J'y vais pour un séjour qui ne durera que quelques jours, vu que j'ai un peu de temps libre ce temps-ci et que je n'ai rien à faire à Tokyo. Quoi que... Si je restais, je pourrais prendre ma chère voisine quelque part, mais c'est déjà trop tard : je tiens mon valise d'une main, un sac de l'autre et attend mon train devant les rails, au milieu des adultes qui y vont pour leur travail sûrement.

J'ai entendu quelqu'un parler très fort, une voix d'homme adulte résonnait dans les haut-parleurs. Il annonçait que le train à Hokkaïdo arrive sur le quai 10. J'ai regardé la plaque au-dessus de ma tête qui indiquait le numéro neuf, et me suis précipitée vers le bon endroit, où on voyait déjà le moyen de transport freiner.

Une fois devant, les adultes me poussaient jusqu'à la fin de la file, ce qui était loin de me plaire. J'ai donc décidé de faire de même avec eux, je devais être vraiment fatiguée et énervée à ce moment pour me baisser à leur niveau. En fin de compte, j'étais quand même la dernière à entrer dedans. Cela était aussi un miracle, car j'ai failli ne pas y pénétrer – le conducteur se dépêchant a commencé à rouler, sans apercevoir la jeune fille à la queue de cheval brune qui tenait la barrière en montant l'échelle pour entrer. Et c'est ce qui m'énerva encore plus !

Au moins, j'étais toujours vivante. Il s'est bel et bien arrêté pour s'excuser et me laisser entrer. Mais allait-ce durer ? Ma vie, allait-elle continuer comme si ne rien m'arrivait ? Ou allait-il se passer quelque chose ? Mon instinct me trompe parfois, mais cette fois je sentais fort un malheur s'approcher. Et la mort fit un pas en avant...

Je me suis assise dans le dernier wagon, étant donné qu'il n'y avait pas d'adultes. J'ai voulu m'asseoir, mais au même moment j'ai aperçu un singe sur cette place. “Tiens, que fait un singe ici ?” - me demandais-je. La réponse était évidente – Koyen était là. Avec son petit singe gagné à Okinawa. J'ai légèrement souri, regardant autour de moi et, dès que j'ai aperçu la chevelure noire du maître du singe, j'ai fit un pas vers lui.

    - Je ne pensais pas te voir ici, Koyen ! – lui dis-je, contente de le revoir.


À peine ces mots prononcés, on démarra. Je m'étais assise à côté de Katsura-kun, ayant au moins avec qui à parler. J'étais comme ça, à regarder tout le monde qui se trouve dans le wagon, le singe y compris. On était 7, plus cet petit animal intelligent. Et ces 6 n'était sûrement pas au courant de ce qui allait arriver. Moi non plus, d'ailleurs...

À un moment, après une heure de route, on s'est arrêtés. Je n'ai pas compris, au début. Car le paysage ne défilait plus, et la fenêtre montrait que la nuit, au milieu de...rien. Que de la neige partout. Il faisait de plus en plus froid à chaque seconde. Que se passe-t-il, bordel ?!

Codes © Fumika

_________________







Merci à Koyuki-senpai pour le vava ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Piégés dans un train [PV. Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi, Elwin] Sam 22 Mar - 23:18



Piégés dans un train
ft. Tenshi, Koyen, Fumika, Amy, Naomi, Elwin ::.


Fatiguée, épuisée et exténué. Tel étaient les mots qui décrivaient Tsuki en ce moment. Celle-ci, n'ayant nul part où dormir, avait décidé de passer une nuit dans un train. Elle avait prit au hasard une destination puis une fois monté dans le train, elle s'était dirigé avec hâte tout au fond, vers le dernier wagon : Elle ne tenait pas à se faire reconnaître par les passagers ! Tsuki était naïve mais elle était au courant que son agence avait placé une certaine somme d'argent pour celui qui la retrouve, elle, la star internationale qui avait fuguée il y a un an de cela.

Une fois assise sur un siège, elle observa les alentours. Pourquoi il n'y avait pas beaucoup de personne au dernier wagon ? Juste sept en tout... Oui, six humains plus le singe ! Alors alors.. ils paraissaient tous avoir environ son âge. Il y avait un garçon aux cheveux blancs, un autre garçon -lui avec son singe- aux cheveux noirs, deux petites filles, une brune et l'autre blanche ainsi qu'un grand garçon aux cheveux ébènes. À propos du wagon, Tsuki avait entendu une certaine rumeur qui disait que celui-ci était mal attaché au train mais était-ce vraiment vrai ? Roh et puis tant pis, ce n'était pas comme si la malchance l'aimait au point de réaliser cette rumeur lorsqu'elle se trouvait là... non ?

Hokkaïdo ? Cette ville où il neige éternellement ? Pourquoi avait-elle choisit cette destination ? ELLE N'AVAIT AUCUN MANTEAU ! JUSTE UN LONG PULL AVEC UN LEGGING ! Elle aurait du s'en douter, vu que tout le reste des jeunes dans le wagon portaient des manteaux. Elle allait se faire passer pour une folle. Merci le destin ! Bon... Il faut se calmer. Tremblante, elle se mit en boule afin de se tenir au chaud puis posa sa tête contre la vitre, observant le paysage avec une certaine angoisse. Où allait-elle aller une fois arrivée à destination ? Reprendre le train afin d'éviter de geler ? Si seulement elle connaissait quelqu'un pour l'aider...

Oh, une personne venait de rentrer. En espérant que c'était la dernière, la petite curieuse tourna sa tête vers la nouvelle venue. C'était une brune aux yeux bleus.
Avant qu'elle ne prenne une place, celle-ci sembla remarquer le singe juste à côté. Elle se tourna vers le maître de l'animal, puis lui souria.

-
Je ne pensais pas te voir ici, Koyen !, lui dit-elle, contente.

Bon, elle était curieuse mais la fatigue ramena Tsuki vers sa position fœtal.
Le reste du voyage ? Du noir : elle s'était endormie.
Une heure passée, le wagon ne bougea plus. Doucement mais surement, la température baissait petit à petit et la tempête de neige se faisait plus violente. La jeune fille, sentant la différence qui se faisait remarquer de plus en plus, ouvrit un œil. Elle regarda la vitre givrée, encore endormie, puis une minute plus tard elle remarqua -enfin- avec choc que le paysage ne défilait plus. Il faisait noir. Plus de courant. Plus de chauffage. Plus rien.

Et elle gelait à mort.

Ses lèvres étaient bleues et sa peau, déjà habituellement blanche, dépassa la limite de la pâleur. Oh mon dieu ce qu'elle avait froid !
Elle n'osa pas bouger et referma ses yeux, voulant s'enfuir dans le monde des songes. Où est donc Morphée lorsqu'on a besoin de lui ?!

À moitié endormie, la jeune star dirigea son ouille vers les autres passagers. guettant le moindre bruit. Que font-ils ? Ont-ils, eux aussi, remarqués la grave situation dont tout le monde dans ce wagon est plongé ? .... Elle commençait vraiment à s'en ficher. Elle voulait juste dormir. Était-ce ça, l'hypothermie ? Cette maladie qui fait en sorte que la température de ton corps baisse plus bas que la moyenne et que la personne abandonne et se laisse dormir jusqu'à ce que mort s'en suive ?

Non, elle ne le voulait pas ! Ses lèvres étaient trop gelées pour qu'elle ose parler et agir par contre. Et pour une fois qu'elle refusa l'offre de Morphée, celui-ci se montra grincheux et l'emporta avec elle.
Pitié, que quelqu'un la réveille !


Code©Fumika


Dernière édition par Ako Tsuki le Dim 23 Mar - 19:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Masculin France Age : 20
Date d'inscription : 04/10/2013
Messages : 747
Double compte : Asahi Mitsu

MessageSujet: Re: Piégés dans un train [PV. Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi, Elwin] Dim 23 Mar - 0:16

C'est le jour... le jour ou je vais enfin allez les revoir... oui depuis que je suis à Tokyo, j'ai eu plusieurs histoires... j'ai récupéré un singe toujours sans nom. Mais c'est mon compagnons, je reste avec lui tous le temps ! Je pense trouver un nom... mais bon, '' le singe '' lui va bien. J'ai fais mes valises pour peu de temps pour partir à Hokkaido, mon frère, ma mère, mon père me manque, ils viennent d'adopter un petit chiot... j'aimerais bien voir sa petite bouille ! Bon, pour ça je suis parti en direction d'Hokkaido, je suis partis en avance car j'avais peur de loupé le train, le singe ne fuyait pas, il avait peur de la foule. Il restait croché a moi, trop croché, j'avais mal a l'épaule.

Une fois à la gare, dès que le train arriva, je fut un des premiers arrivés... POUR UNE FOIS ! Miracle ? Jour de chance, je pense, je pense... ou pas, j'ai jamais de la chance, puis mes journées sont au feeling... avec les entraînement que Jade me fait, j'ai mal partout ! Bon, je prends quelques jours de repos, elle m'aura été utile, pour le football je lui dois tous. Mais là, je vais voir ma famille...

Une fois dans le train, je me fourre dans le fond du train pour pas que le singe ai peur des autres passagers, ça l'aurait énervé et il aurait couru partout, qui sait la catastrophe que j'aurais mis ? Je me suis mis dans les derniers wagon les moins peuplé. Tranquille. Je n'ai pas trop regardé les personnes qu'il y avait dans le wagon, mais pas beaucoup, je pose le singe sur un siège, mon sac a côté et je lui fis un sourire « Tu peux te balader mais pas trop de bordel, je compte sur toi. » lui avais-je dis en lui grattouillant la tête.

Le singe était en mode '' foufou '' ça m'amusait a voir ça, j'ai attendu pas mal de temps avant que le train démarre, et entre temps, j'ai vu un connaissance. Elle me salua et elle était étonné de me voir ici. « Oh tiens... Salut ! Je vais voir de la famille ! » Je lui avais répondu aussi étonné pendant qu'elle s'installa a coté de moi, le train avait démarré, le singe a pris peur et se jeta sur moi. Je regarda dans mon sac, sortis un manteau pour moi et pour le singe, car OUI je pense à tout ! Il commençait a faire froid quand le train s'arrêta d'un coup... Nous étions arrivé... ? Je ne pense pas.

_________________


Il est Mignon mon singe
J'écris en #3333cc /o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Piégés dans un train [PV. Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi, Elwin] Dim 23 Mar - 12:10



   



Piégés dans un train

   
Feat. Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi, Elwin



   



   
Il marchait tranquillement dans la gare, cherchant le bon quai, il avait plusieurs fois demander où se trouvait le quai n°10, mais avec tout se monde, il avait du mal ! Elwin pesta silencieusement, trop de monde tus monde. Savant sa destination, il avait mis un de ses grands manteaux, un blanc au rayure bleu assortie à un pull noir. Qu'est-ce qu'il faisait froid dehors...

Mais ça ne lui gêne pas ce froid, par contre une fois à Hokkaïdo... Il allait faire vachement froid ! Rien qu'à y penser, il frémissait. Elwin portait en bandoulière sa valise de couleur noire. Tout le monde se poussait alors que le train arrivait. Bien sur, il fit de même et n'aimant pas être tassé et préférant le silence, Elwin parti alors pour le dernier wagon.

Il entra dans le wagon et remarqua alors 4 personnes, enfin 3 si on ne compte pas le singe.

Il y avait un garçon avec un singe et deux filles une brune et l'autre aux cheveux blanc. Il s'assoit sans bruit sur un dé sièges libres. Une autre personne entra et salua un garçon au cheveu noir, le maitre du singe, il lui semble. Il ne prêta guère à leurs discussions et puis une autre fille, qui elle après s'être assis et que le train ait démarrée s'endormit.

Perdu dans ses pensées, Elwin regardait le paysage enneigé défilait sous ses yeux et qui bizarrement, perdit de sa vitesse. Pourtant, il ne faisait pas attention à se détaille qui est pour lui si futile et puis le train s'arrêta complétement et il remarqua rapidement le froid polaire qui faisait à l'intérieur.

Le jeune allemand se retourne vers les autres qui semblaient se demander ce qui se passa, Elwin remarque que l'une d'elles avait dut mal à se réveillait et la secoua bien pour qu'elle ouvre les yeux en grand. Une fois ceci fait, il décida de rejoindre l'autre wagon et remarqua à travers le hublot que le wagon, c'est détacher.

- Euh les gens, nous avons un problème...
Fit il.
   

   
   

   

   
©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
   
Revenir en haut Aller en bas
Age : 17
Date d'inscription : 09/03/2014
Messages : 120
Puff : Amynette ♥
Double compte : Kyoku Misaki

MessageSujet: Re: Piégés dans un train [PV. Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi, Elwin] Dim 23 Mar - 19:24

Et voilà, comme tous les week-ends, je vais devoir prendre le train pour rejoindre mon pere adoptif à Hokkaido. Je me trouvais sur le quai, à attendre. Pour une fois, je n'étais pas en retard. Je voyais le train arriver au loin, pour enfin s'arrêter devant moi.  Prenant ma valise, je montais à l'intérieur. Je regardais les places toutes les plus remplies les une que les autres jusqu'à arriver au dernier wagon.  Tout était vide, seul une personne aux cheveux blancs était assis, appuyée sur une fenêtre. C'était un garçon un peu plus âgé que moi, je passais devant lui en le saluant, puis m'assis  sur une chaise, coté fenêtre.  Une fille, aux cheveux argentés, arriva.  Elle s'assit vers l'avant du wagon, et moi, je mis mes écouteurs pour écouter de la musique. Et une deuxième personne intervint, il était accompagné d'un...Singe ?! Je regardais le singe s'amuser pendant qu'un garçon  portant un manteaux blanc à rayures bleues entra dans le wagon à son tour. Puis une fille aux cheveux roses s'assit vers le fond, elle n'allait pas avoir froid dans cette tenu ?! J'écoutais ma musique en attendant le départ, tandis qu'une fille coiffée d'une queue de cheval s'assit à coté du propriétaire de l'animal.  Un voix annonça le départ du train. Il commença à bouger, puis prit la route. Je regardais le paysage enneigé blanchir de plus en plus. Je me mis à chantonner mais un soudain tremblement de terre m'interrompit et me fit tombé au sol. Les lumières s'éteignirent, nous étions désormais dans le noir. C'était la panique dans le wagon, moi, j'étais toujours couchée au sol...
-Euh les gens, nous avons un problème...Fit un des passagers.
Un problème ?! Ha, je savais que je portais la poisse, mais a se point...Il faisait de plus en plus froid. Je me relevai en ramassant mes écouteurs et commença à crier:
-Qu'est ce qui se passe ?!
Je tournai ma tête vers les fenêtres et me rendis comptes que le train c'était arrêter, non, IL N'Y AVAIT PAS DE TRAIN ! Je commençais à paniquer et a courir dans tous les sens jusqu'à me cogner contre le garçon aux cheveux blanc.
-Ho, heu, désolée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Piégés dans un train [PV. Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi, Elwin] Dim 23 Mar - 21:13

    Le voyage s'annonçait plutôt bien. Valise remplie en main, Tenshi se rendait dans son ancienne maison, où habitaient encore ses parents et son précieux frère. Bien sûr, il s'y rendait non pas en volant mais bien en train. Il trainait le pas car il n'aimait pas se presser car il voulait profiter pleinement de cette journée. Le col de son manteau était maladroitement plié, ce qui lui donnait un air négligé mais attachant. Il respirait dans ses poumons l'air frais et se dirigeait tranquillement vers la gare. Tout se passait pour le mieux jusqu'au moment où sa montre lui plaqua dans le fond de la rétine: il était très en retard. Le garçon se précipita sur les quais. Sa course fut si rapide que le vent brossait ses cheveux et sa valise risquait constamment d'être lâchée par sa pauvre main moite.

    Quai 8, 9, et voilà le 10 ! Le train venait juste d'arriver, ce qui fit remarquer à Tenshi qu'il avait mal lu l'heure sur sa montre et qu'il était en vérité en avance. Rah... satanée oeil qui lui jouait des tours. Il se frotta les yeux en soupirant et entra sans plus tarder. Le premier wagon qui se présenta à lui fut le dernier de tout le train et sans se poser de questions, il y entra avec entrain. Le trajet allait, il l'espérait, être plus amusant et divertissant. Le garçon afficha un grand sourire après s'être installé sur un siège bien confortable: peut-être qu'arriver en avance n'apportait pas que des ennuis après tout.

    Maintenant bien encré dans son nuage, il posa sa tête contre la fenêtre, songeur. Ses paupières l'invitèrent soudainement à les fermer et le petit garçon se plongea dans un sommeil des plus profonds. Il fut réveillé par des cris de... fille ? Tenshi ouvrit les yeux, découvrant la situation épouvantable dans laquelle il était, lui et ses nouveaux compagnons: le wagon avait quitté le train et ils y étaient tous piégés à l'intérieur. Quelqu'un lui fonça dedans et il s'agissait apparemment d'une fille. Elle paniquait à un point extrême, ce qui guida le comportement du garçon. Il attrapa sa main et essaya de la calmer avec une voix réconfortante:

    - Apparemment nous sommes dans le pétrin mais il ne faut pas paniquer, reste calme et tout ira bien.

    Sincèrement, lui-même ne comprenait pas les conditions dans lesquels ils étaient vraiment et espérait qu'il ne s'agissait que d'un simple songe...


D: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Piégés dans un train [PV. Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi, Elwin] Lun 24 Mar - 17:58

Pieger dans un train
Je me rendis a la gare, pour me rendre a Hokkaido pour rendre visite a ma tante.
Je chercher le quai n 11. Devant moi une foule de gens se bousculaient .
Mais voila j'ai enfin trouver sur maudit quai !!!
Je m'assit sur un banc a coté de moi un ....euh...homme avec un singe...Et une fillette au cheveux brun .
1h...passa...puis 2h... je trouvais le temps long . Je regardais les gens autour de moi qui avait eux aussi l'air de s'ennuyer comme je ne peut pas tenir en place. Je me levas , Les mains dans les poche de ma vaiste en jean je me mit a tourner en rond . J'avais froid!J'avait oublier qu'a Hokkaido y fesait froid j'etait en jupe bleu avec un haut t'shirt manche courte , un collant et des balrine noir.

Apres 2 heure d'attente!! enfin !! Le train!!!! Je montez dans le train tout les wagon etait occuper je parti donc au dernier Wagon . Je n'etait pas seul abord de se train l'homme avec le singe, 2 fille au cheveux brun , un garcons au cheveux noir , un autre garcons au cheveux blanc , une fille au cheveux rose et moi . je m'assis a l'arriere du Wagon je prit mes ecouteur et je me mit a ecouter de la musique en regardant le paysange en neiger je prit une feuilleet me metta a dessiner .
Quand ont a coup une énorme secousse nous arreta tous a nos activiter .
Le jeune garcons au cheveux noir : regardras pas le ublot La Wagon c'est detacher !
Revenir en haut Aller en bas
Féminin Belgique Age : 16
Date d'inscription : 01/11/2013
Messages : 1453
Double compte : Kudou Fuyuka & Miyabe Momo

MessageSujet: Re: Piégés dans un train [PV. Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi, Elwin] Mar 25 Mar - 18:52





Piégés dans un train
Avec Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi et Elwin ~


Pendant que je m'endormais presque, Koyen m'a répondu. De la famille donc. À Hokkaïdo ? Je ne savais pas qu'il a de la famille là-bas. Mais bon, c'est normal. Je ne sais rien sur lui, de toute façon !

Mais revenons au présent, car c'est exactement au moment où je me levai que j'ai entendu une fille paniquer, un garçon nous calmer et quelqu'un d'autre faisant la même chose. J'arrêtai de penser pour un moment, ayant reconnu sa voix. Non, pas possible ! Lui ? Ici ? Quand même pas ! Je ne pouvais pas ne pas l'apercevoir en parlant à Koyen, c'est impossible ! J'étais sûre de ne voir que des inconnus, à part le maître du singe, et le singe lui-même...

Je regardai vers la personne que j'ai reconnu être Aoki Tenshi, par sa voix. Et mes devinettes étaient désormais devenues la simple réalité : ce lycéen aux cheveux blancs qui eu pris pour l'habitude de m'appeler “Mikado” se tenait bel et bien devant moi, tenant le poignet d'une fille aux cheveux noirs ou bruns, dans le manque de lumière je ne reconnaissais pas très bien la couleur.

    - [color:b7ee=#white]Aoki ! – criai-je, me dirigeant vers lui. – Quand est-ce que tu es arrivé ici ?


Je regardai autour de moi, soudainement frappée par une pensée grave – n'étions nous pas en train de vérifier ce qui se passe avec notre wagon ? Et moi, oubliant tout et parlant à Tenshi comme si ne rien était. Que je suis bête, parfois. Ou souvent.

    - Oups... Ce n'est pas le moment de parler de ça, je crois. Nous devons savoir ce qui se passe ! Et demander aux autres passagers du train, si on arrive à circuler entre les wagons ! j – dis-je, n'ayant pas remarqué qu'on était, en réalité, tout simplement détachés du reste du moyen de transport et abandonnés par le train qui est partit sans se rendre compte de l'accident.


Puis je me dirigeai vers la fenêtre pour voir dans quelle situation on était. Il faisait de plus en plus froid à chaque seconde, ce que j'ai déjà remarqué avant. La tempête dehors continuait, déposant de la neige sur la vitre, ce qui ne me permettait plus de voir les traces du train que je pensais arrêté avec nous. Je ne suis donc pas arrivée à la conclusion que certains d'entre nous ont déjà en tête, tout simplement car le verre contrôlait mon champ de vision, comme s'il voulait cacher un secret important pour l'affaire, ce qui n'était pas le cas il y a quelques secondes.

J'étais inquiète, énormément inquiète. J'ai sorti mon téléphone portable, mais je ne pouvais téléphoner à qui que ce soit. Mes parents seront sûrement inquiètes, les pauvres... Je circulai dans le petit wagon, attendant que même une seule barre se remplit du gris. Je voulais téléphoner à ma mère, bon sang ! Et c'est en marchant partout que je suis tombée sur une fille aux cheveux roses rouges pâle, en legging et en long pull. Elle m'a traumatisé avec ses habits pour une température pareille, je soupirai en disant un court “désolé” et me suis mise à chercher ma valise, d'où j'ai sorti, après quelque temps, un manteau, heureusement, ou malheureusement, de ma taille, ainsi qu'une écharpe. Ces deux choses, je les ai données à la fille, jetant au passage un “c'est pour toi”. Malgré qu'elle a été secouée par un inconnu quelques instants avant, elle semblait toujours un peu fatiguée. Du moins, elle paraissait avoir un grand sommeil, ce qui était normal d'un côté, mais de l'autre... Ça pouvait devenir dangereux pour nous tous.

    - Dis, toi ! – dis-je gentiment d’intonation. – Mets ça et viens réfléchir à une solution avec nous ! D'ailleurs... – là, je me suis retournée vers le reste du monde présent – Je m'appelle Sakanoe Fumika, mais appelez-moi par mon prénom ou des surnoms, d'accord ? ♪


Codes © Fumika

_________________







Merci à Koyuki-senpai pour le vava ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Piégés dans un train [PV. Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi, Elwin] Jeu 27 Mar - 2:07

Uh ? Tsuki sentit quelqu'un la secouer et ce, jusqu'à ce que ses paupières daigne enfin à ouvrir les yeux. Dès que le jeune homme partit, elle resta dans un état pensif, de transe plutôt. Le froid empêchait de réfléchir et elle en avait la preuve. Ses oreilles rosit par la froideur distinguèrent pourtant un "Boum" et elle dirigea ses yeux vers l'origine de ce bruit, pour trouver une petite fille à terre et un jeune garçon aux cheveux blancs l'aidant à se lever avant de la rassurer.

- Apparemment nous sommes dans le pétrin mais il ne faut pas paniquer, reste calme et tout ira bien.

Ces paroles réconforta la petite en question, du moins elle espérait. Tsuki regarda la fenêtre, faisant de son mieux pour voir à travers toute cette neige.
La jeune fille aux cheveux rouges pâle sentit cependant quelque chose de chaud la frôler et lorsqu'elle tourna sa tête vers la chose en question, c'était... Un manteau. Un manteau ? Ouais, un manteau. Dieu existe ?

- Dis, toi !

Moi ? Toi ? "Toi" égale moi ? Arg, jamais il était aussi dur de penser mais aussi facile de se trouver idiot.

- Mets ça et viens réfléchir à une solution avec nous ! D'ailleurs...

Ok, donc c'était vraiment pour elle. Elle prit le manteau et l'enfila. Celui-ci était léger, pas trop réchauffant à l'habitude mais vraiment d'une grande aide pour elle. La brune devait avoir surement prévu d'apporter un manteau léger durant les jours où il ne fera pas froid à Hokkaido. Intelligent.

- Je m'appelle Sakanoe Fumika, mais appelez-moi par mon prénom ou des surnoms, d'accord ? ♪

Elle souria. La Fumika en question paraissait douce et gentille. En fait, tout le monde dans ce wagon paraissait aimable. Même le singe ! Elle s'inquiéta cependant pour celui-ci ; il avait de la fourrure mais étais-ce suffisant ?
Elle décida de penser à ça plus tard, après les présentations.

- Merci Fumi'. Moi je m'appelle Ako Tsuki, libre à vous de me nommer comme vous le souhaitez. Surnoms acceptés aussi~ !

Elle se sentait mieux et de bonne humeur. Encore gelée, certes, mais elle essayait d'oublier. Une fois levée de son siège d'un bond, elle sauta sur place, tentant de se réchauffer et du même coup se dégourdir les jambes. Une fois cela fait, elle observa les alentours. Bien décidée à savoir ce qu'il se passe, la jeune star se dirigea vers la porte du wagon qui était, généralement, lié à un autre.

- Il fait noir, il fait froid et le train n'avance plus !, dit-elle en essayant de tourner la poignée glacée de la porte, ignorant l'envie d'enlever sa main de là. Allons demander aux autres ce qu'ils...

... Eh ? La porte ne voulait pas s'ouvrir, elle semblait gelée. Voulant voir si quelqu'un de l'autre wagon était près de la porte afin de les aider, elle observa la fenêtre de la porte. Brumant la vitre avec son souffle, elle l'essuya de sa main froide et colla son front contre la glace.

... Rien ?

Elle resta un moment sans bouger, son visage toujours collée à la vitre. Comment ça, rien ?! Ah ! Elle s'était surement trompé de côté. Se sentant stupide, Tsuki marcha d'un pas rapide vers l'autre bout du wagon, sous les regards perplexes et interrogateurs des autres. Elle embruma encore le verre et observa minutieusement.

... Rien non plus. Tout les autres wagons avaient disparu. Ils étaient... perdu. Délaissés et abandonnés par le train.

- Euh... Les gens... ?, demanda-t-elle, choquée.

C'est tout ce qui sortit de sa bouche. Ne pouvant absolument rien dire d'autre tellement la vérité semblait... irréelle. Pourquoi eux ? Pourquoi lors d'une tempête ? Pourquoi lors du chemin vers Hokkaido ? Pourquoi ?

Diiisouulééé ! D8:
 
Revenir en haut Aller en bas
Masculin France Age : 20
Date d'inscription : 04/10/2013
Messages : 747
Double compte : Asahi Mitsu

MessageSujet: Re: Piégés dans un train [PV. Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi, Elwin] Jeu 27 Mar - 14:40


Piégés dans un train


­­­PV. Fumika, Tsuki, Elwin, Amy, Aoki & Naomi  ­­­­̶ ­­­­̶ ­­­­̶­­­­̶­­­­̶ ­­­­̶­­­­̶­­­­̶­­­­̶ ­­­­̶ ­­­­̶ ­­­­̶ ­­­­̶ ­­­­̶♣




Nous sommes bloqués... est-ce un rêve ? Je restais assis, seul a ne pas paniquer, je réfléchissais dans mon coin. Une fille était sans manteau rien. J'allais agir mais Fumika avait fait le premier pas, je n'avais pas non plus remarqué Aoki... Elles se présentaient une par une j'ai l'impression... Ce n'est pas le moment. Ce n'est pas du tout le moment. Une des filles s'approcha de la porte pour tenter l'ouverture.Elle se prit un vent par la porte ce qui coupa sa phrase en pleins milieu ! Elle se colla a la vitre, je crois qu'elle se nomme '' Ako Tsuki '', elles préféraient rester bloquer ou se présenter ? Pour ma part je n'étais pas en panique... Par contre mon petit compagnons l'était.

Il était assit a coté de moi et tremblait, pas froid, mais de peur. Je me suis mis debout mains dans les poches. J'inspire puis j'expire... '' Que faire ? '' Moi qui voulait simplement revoir mes parents... Faut toujours qu'il m'arrive quelques choses. C'est pas croyable ! Je me suis écarté du banc ou j'étais assit, me positionna en face du singe et m’accroupis pour être a sa hauteur. « T'inquiète pas, je vais régler ça. »sur ces paroles, je caresse la tête du singe et je me redresse lentement, je m'adresse a tout le mondes. « Bon... » avec un air qui ferait croire que j'étais sérieux...

Je sais ! Je m'approche de mon sac, je pars jamais sans un ballon, la tête dans le sac, plutôt les mains dans le sac... je m'exprime assez fort pour que tous le mondes m'entendent ! « Écartez-vous tous ! » J'avais un petit sourire aux lèvres qui pourrait dire que j'avais une idée derrière la tête, une idée qui me paraissait banale. Mais est-ce la meilleure des idées ? Je ressors mes mains de mon sac et j'avais quoi dans les mains ? Je vous laisse deviner ! Et oui, un ballon de foot ! Je le passe au singe. « Tiens moi ça trente secondes s'te plaît. » oui un peu familier comme langage mais il me comprenait, enfin... Je pense ! Mais le petit avait attraper le ballon avec ses petites pattes.

Je m'approche de la porte, tous le monde c'était écarté. Ils devaient avoir tous compris mon idée. J'a pas un gros shoot mais je ferais de mon mieux. J'essaye d'enclencher la porte en poussant avec mon épaule... je recule et mis un coup de pied dedans. « Bon... Après la solution A & B voici la C. » je me mis a éclaté de rire solitairement du moins je crois, car directement je me retourne vers le petit singe qui me tendait le ballon, je le remercie rapidement avec un sourire avant de me positionner un peut plus loin. « Mettez vous le plus loin possible... je vais pas y aller doucement ! ». Elle était pour moi cette ligne droite...

Ils me faisaient peut être confiance sur le coup. Je pose le ballon en face de moi. « Retenez ce tir digne de Koyen. Katsura Koyen membre de l'Inazuma Team ! » Sur mes dernière parole je suis resté fixe sur ma pensée. '' Ma technique spécial ? Il est petit le wagon. Mais je... n'ai pas le choix. '' Je prononce a voix haute le nom de ma technique.

« »

J'ai pas pu faire ma technique ' complet ' pour le peu de place, j'ai modifié les mouvements, ça méritait un V2 ? J'avais fait pivoté le ballon avec un pied, mon pied droit, le pied gauche tenait pour ne pas que le ballon se décale sur les cotés.  Le ballon avait quand même pivoté et les petits éclat de glace autour était présent, ma facon de tirer était pas du tout pareil, j'ai levé mon pied a l'arrière et j'ai tiré d'un coup fort. Le ballon partit droit sur la porte...

Le ballon était froid... même congelé ! C'est une technique vent et glace... C'est un peu logique que ça se colle. Quant au ballon, il tournait et tournait sur la porte... et j'avais fait bouger le wagon... je me suis tenu au mur avec du mal, il y avait une petite barre en ferraille, ma main étant accroché, je forçais pour ne pas me faire de mal. Le singe avait sauté sur mon bras de peur. Puis plus rien... « Je crois que j'ai failli faire une connerie là... » le ballon était resté collé a la porte... aurait-il gelé avec la porte ? « Ne bougez pas ça reste dangereux, je vais voir … ». Tous ça c'était de ma faute. Je m'approcha doucement de la porte ou le ballon était accroché, j'ai fait glissé ma main sur le ballon, c'était gelé... « Merde... Il est collé ... ».

Oui, un mot vulgaire était sortie de ma bouche. Bon pas si vulgaire que ça ! Mais mon ballon était resté collé a la porte ! Je mis mes manches sur mes mains, attrapa le ballon puis j'ai tiré jusqu'à en décroché le ballon. Quand il a décollé je suis partis brusquement en arrière, des gémissements de douleur... j'avais eu mal... mais ce n'était pas fini, le wagon... j'avais l'impression qu'il allait tomber sur le coté, et ce n'étais pas qu'une impression...

Le wagon avait fait un rouler-boulet et nous étions descendu des rails ça c'est sur, partis sur la gauche j'ai l'impression, nous sommes descendu a toute vitesse en tonneau ! J’espérais que personne ne s'était pas décroché ! Moi je n'étais pas accroché, le singe avait eu par reflex de sauté sur Fumika car il la connaissait et s'était accroché a elle. Quant a moi, et j'espérais que j'étais le seul, je faisais un rouler-boulet avec le wagon, je me suis cogné le dos a une barre en fer que j'ai eu le reflex d'attraper, tous le mondes criait de peur... Une fois arrêté, j'avais eu l'impression que nous sommes tombé d'une montagne... « Quelqu'un s-s'est bless-é ... ? » Après cette phrase j'ai reçu une douleur qui m'a fait mal, j'ai fais un petit ''Outch''. Mon bras, moi je m'étais blessé quand je me suis cogné a la barre, mon œil droit était moitié fermé de douleur... A ce moment, le sol vibrait un autre train passait au dessus ? Je pense que nous sommes bien profond, avec la tempête de neige et la brume impossible que quelqu'un nous voit.

J'espère que personne d'autre c'est blessé... sinon je m'en voudrais.


Avancement:
 


[Codes by Fumika~]

_________________


Il est Mignon mon singe
J'écris en #3333cc /o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Piégés dans un train [PV. Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi, Elwin] Jeu 27 Mar - 18:59



 



Piégés dans un train

 
Feat. Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi, Elwin



 



 
Bon après de courte présentation des deux filles, Elwin se mit à réfléchir, il regarda en même temps Ako qui essaya d'ouvrir les portes qui sont simplement bloquées. Bon, plus de train, plus d'ouverture de porte, plus de lumières et de chauffage... C'est cool ça ! Il se leva, commençait à faire les cent pas, il ne pouvait pas rester en place dans ses moments-là, c'est là qu'il devient alors sérieux, après tout, ils risqués de mourir à chaque instant ! Mais il ne paniquait pas toujours. Pourquoi ? Parce qu'il savait qu'ils allaient s'en sortir, il avait pleinement confiance en toutes les personnes ici.

Un garçon, le maître du singe, fouilla dans son sac et sorti un ballon de foot, tien, un joueur ! Bref, il leur demanda de s'écarter de l'aller et passa son ballon au petit singe. Bien sur, avant d'employer les grands moyens, autant de voir si la porte est réellement bloquée, non ? Bon, il n'arrive pas non plus à l'ouvrir. Bon, plan C comme il l'a dit.

Il prit le ballon et Elwin s'approche plus de la fenêtre, il prépara son coup et dit :

- Retenez ce tir digne de Koyen. Katsura Koyen membre de l'Inazuma Team ! Impact Eternal !

Oh ! Il fait partir d'Inazuma, il aime trop cette équipe ! Bref, il exécute son tir et le ballon vient se nicher dans la porte... Qui n'a rien eut et le ballon resta figeait... Et ne bougea pas. Il alla chercher son ballon. Merde ! C'était un superbe plan C en plus ! Pourquoi ça n'a pas marché ? Roooooooooh.... Dans un ultime effort, le ballon se décroche et lui tomba en arrière et le wagon... Fit une belle chute. Un sacré roulé boulet. Bien sur, pas de chance, Elwin fut à coter, même collait à la vitre. Donc pas d'accroche et roula en même temps que le wagon, comme le maître du singe. La chute lui semblait une éternité, c'était si long, il se prit les sièges et la chute cessa enfin. La tête d'Elwin fracassa avec beaucoup de violences la vitre de la fenêtre qui se failla sur le choc.

Ça faisait si mal ! Un petit filet de sang s'échappa de son crâne rapidement et le jeune allemand senti le sang coulait dans sa bouche, sa lèvre inférieure avait sans doute une belle petite plaie. Il voyait flou et les bruits étaient des murmures lointains, il ne put entendre la personne qui parlait et encore moi la voir ! La chose seul qu'il pouvait entendre était son cœur qui battait très vite, il avait l'impression qui allait sortir de sa poitrine et puis son souffle, qui former un léger petit nuage, il faisait si froid d'un seul coup, encore plus froid. L'air qui pénétra dans ces poumons était juste horrible, c'était un supplice ! Il crut aussi qu'ils allient enflammer, Elwin ne pouvait bougeait, chaque mouvement était aussi insupportable, avait-il une côte casser ?

Il pouvait à peine voir maintenant, la lumière l'aveugla rapidement et ces yeux ne purent supporter longtemps, pourtant, ils les laissèrent ouvert. Qu'allait-il se passait ? L'incertitude, le mi-mal à l'aise et là, il pouvait le dire, la panique le submergea. Il avait aussi peur, peur de la mort, comme tout le monde d'ailleurs. Mais lui, qui ne c'était jamais poser la question du comment il allait mourir et comment sa fait et bien là, il pouvait se la posait.

Mais il n'en fit rien, incapable de penser à se moment là, son cerveaux avait sans doute bloquer la fonction penser... Elwin regardait devant lui, le regard vide, sans éclats. Oui, qu’allait il sa passait ?

   

   
 

 

 
©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas
Age : 17
Date d'inscription : 09/03/2014
Messages : 120
Puff : Amynette ♥
Double compte : Kyoku Misaki

MessageSujet: Re: Piégés dans un train [PV. Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi, Elwin] Sam 29 Mar - 21:49

Bon, on ne peut pas dire que j'étais rassurée  à 100%100 mais ce garçon m'avait calmé.  Je le remercia d'un signe de la tête jusqu'à ce qu'une fille vint lui parler. Le maître du singe sortit soudainement un ballon de son sac. Tiens, lui aussi joue au foot ? me demandais-je. Le jeune garçon tira de toute ses forces vers la porte pour l'ouvrir, mais en vain. Voyant que la situation commençait à dégénérer, je me précipitai vers mon sac à la recherche de mon portable. Une fois l'objet trouvé, mon intention fut prise par un "boum" derrière moi. Il eu apparemment une chute.  Me dirigeant vers le bruit, j'arrivai vers l'extérieur, ils ont apparemment réussit à ouvrir la porte. j'aperçut deux personnes à terre: le maître de l'animal et le garçon aux cheveux noirs ébouriffés. Sur le coup, je ne savais pas quoi faire ni comment les aidés. Je commençai de nouveau à courir dans tous les sens jusqu'à me rappeler que dans chaque wagon, il y avait normalement une mallette de secoure. Je repartis donc une seconde fois à l'intérieur. Je commençais à fouiller le wagon. Je regardait sous les sièges, sous les trappes, au sol, sur les cotés, jusqu'à apercevoir une boite blanche, accrochée vers l'uns des coins du wagon. Je m'accroupis pour la prendre, puis soulevai la mallette de toutes mes forces, je ne savais pas ce qu'il se trouvait à l'intérieur, surement des objets de secours, mais la boite était plutôt lourde. Je me dirigea à toute allure vers la sorti, pour enfin retrouver les autres passagers.  Ils avaient l'air d'avoir pris la situation en main. Je tendis la mallette à la personne la plus proche des blessés puis me releva:
-Moi C'est Amy Hikari, mais appelez-moi Amy. Une fois que vous serez mieux,  je propose de partir à la recherche de quelqu'un qui pourrait nous aidés. Voir si l'on peut téléphoner ou bien trouver un moyen de rentrer.
Ils avaient l'air de m'avoir écouté et, apparemment, ils pensaient la même chose que moi. Un moment plus tard, les deux garçons avaient l'air d'aller mieux. Nous nous rendîmes pour la dernière fois dans le wagon pour prendre nos sacs. Il faut dire que nos sacs étaient plutôt des "valises" et qu'elles pesaient lourd, trop lourd pour les transporter sur le dos en tout cas car nous allions surement marcher un bon moment avant de trouver une habitation, ou du moins, quelqu'un qui pourrait nous venir en aide.  Nous avons donc sortis toutes les affaires qui nous seraient inutiles pour alléger le plus possible nos charges. Une fois tous près, nous quittâmes le wagon désormais abandonné pour prendre enfin la route. Nous voilà maintenant seuls, au beau milieu de la nature, marchant sans savoir ou aller. En route, je sortis de mon sac les dernières barres de chocolat qui me restait, pour les partager avec mes nouveau compagnons. Je levai ma tête et, regardant le ciel, me demandai comment tout cela allait se terminer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Piégés dans un train [PV. Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi, Elwin] Lun 21 Avr - 18:52

    L'agitation empêchait tout contrôle de la situation et cette dernière ne faisait qu’empirer. Tenshi ne put lui-même se rendre compte de qui était à bord du train naufragé. En effet, deux personnages familiers étaient présents et remarquèrent le bonhomme aux cheveux blancs. Ce dernier qui aidait la jeune fille à garder son calme revela soudainement la tête et sourit amicalement aux deux têtes qu'il connaissait déjà. Koy et Mikado étaient apparemment dans le même pétrin que lui ainsi qu'une jeune fille aux cheveux rougeoyants qui l’intriguait particulièrement.
    Les filles à bord étaient vraiment en panique… Il lacha un soupir. Le nombre plutôt important de passagers rassurait déjà Tenshi qui ne supportait pas la solitude. Déjà qu’il était enfermé dans un espace restreint dépourvu de lumière… Il regarda autour de lui et les conclusions que certains avaient déjà tirées l'aidaient à se sortir de son sommeil qui pesait sur ses paupières: le wagon s’était détaché du reste, sûrement à cause de la tempête qui grondait dehors. Il essuya son front avec sa manche de chemise et s'étira après avoir relevé la jeune brune. Quelle qu'en fut la raison pour laquelle ils étaient tous dans ce wagon, il fallait trouver une solution. Et plus le temps passait, plus la neige allait bloquer leur sortie de secours. En parlant de sortie ...

    - Eternal Impact !

    Un ballon fila devant ses yeux grands ouverts et vint finir sa course glaçante contre la porte du wagon. Le tir puissant avait été réalisé par son cher coéquipier Koyen et une certaine admiration pour lui naissait. Un footballeur d’Inazuma Team digne de ce nom, c'était sûr ! Mais ... ce glaçon géant qui venait de foncer dans la porte resta collé à cette dernière comme une groupie qui reste collée au don juan. Héhé ✦
    Après s'être sorti de ce déjà-vu, il fixa la balle ainsi que la porte, tous les deux glacés. On était bien, surtout que le froid qui s’émanait de la porte gelée allait bien tous les congeler s’ils ne faisaient rien. Heureusement que Koyen, pour réparer sa faute involontaire, tenta de retirer le ballon. Par successions de coups de pieds, il arriva finalement à séparer le ballon de la porte. Mais une sensation de tremblement effraya aussitôt Tenshi qui eu du mal à s’attraper à quelque chose ou quelqu’un, faisant encore trop noir pour distinguer ce qui l’entourait. Il arriva finalement à se tenir à une espèce de barre métallique contre laquelle il se serra afin de ne pas être emporté par la chute du wagon.

    Une telle chute avait du bousculer la totalité des passagers. Un peu sonné, il rouvrit les yeux dans l’espoir de retrouver ses camarades tous entiers et remarqua qu’un jeune homme brun dont le crâne saignait. Tenshi se précipita sur lui, comme une mère le ferait pour son enfant, et tomba brusquement sur ses genoux. Sa tête le faisait souffrir, elle ne cessait de tourner et il ne pouvait plus se servir de ses yeux comme repère. Il était vrai que le choc qu’il avait reçu au crâne le laissa vaciller un moment mais bien heureusement, il retrouva ses esprits quelques temps après.
    Il se reprit et tout en massant ses tempes, il se dirigea vers le garçon brun qui semblait vraiment mal au point. Il alla mouiller sa manche de chemise avec la glace qu’il restait sur la porte et essuya soigneusement le front du jeune homme blessé. Ce dernier respirait encore mais il ne pouvait faire de trop gros mouvements qui le faisaient souffrir. Tout en essuyant le sang qui coulait, Tenshi lui posa des questions avec un ton rassurant afin qu’il puisse savoir qui il est et ce qui le paralysait.

    - Eh oh.. Tu es réveillé ? Je m’appelle Aoki Tenshi et toi ? Je vois que cette chute a eu de graves répercussions sur toi.. Dis-moi ce qui te fait mal, je vais essayer de te soigner partiellement, le temps qu’on trouve de l’aide.

    Bien que ses paroles laissaient penser qu’il était un médecin professionnel, il n’en avait aucune idée de comment il allait s’y prendre. Mais avant tout, il fallait que le blessé lui prouve qu’il était réveillé. Sa réponse allait l’aider à le sortir du pétrin. La suite, il allait improviser.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Piégés dans un train [PV. Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi, Elwin] Ven 25 Avr - 10:03

Tout le monde s'était mis au travail, chacun y mettaient du sien pour sauver les personnes blesser.
Mais moi dans tout ça depuis le début je n'ai rien fait et prononcer le moindre mot. J'étais là sens être là, assis au rebord de la fenêtre à regarder la neige défiler sous mes yeux .
Je me sentais inutile et puis d'abord ils n'avaient pas qu'à faire les idiots ces deux-là .
Des questions se bousculer dans ma têtê, comment nous allons nous sortir d'ici?
Je regardais aux personnes à terre et puis les personnes qui paniquait.
Je montrais aucun signe de détresse, à croire que j'étais la seule à garder mon sang-froid.
Le visage neutre, je dessida enfin de me lever, les mains dans les poches je fis le tour du wagon dans l'espoir de trouver une solution Apriorit aucune solution n'est possible ...
Il serrait tant que je mette la main à la pâte non . Et puis zut, qui se débrouillent un peu toutes seules et il métrise bien la situation jusqu'à présent il n'avait pas besoin de moi .
Je ne vois pas pourquoi je les adirais! Bon je n'allais pas montrais mon mauvais caractère à ces personnes ...
Qui avait l'air plutôt sympa.Je me suis levé et je m'approchai en regardant les personnes faire après quelques instants de réflexion je me décide enfin à les aider .

Vous vouliez un coup de main ? je ne connais pas grand-chose en médecine mais j'aimerais me rendre utile. Sinon ce n'est pas grave je peux retourner à ma place et vous laisser faire!

Une de personne me regarda avec grand sourit .Je suppose que ça veut dire oui...
Au moins j'allais pour une fois me rendre utile.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Piégés dans un train [PV. Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi, Elwin]

Revenir en haut Aller en bas

Piégés dans un train [PV. Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi, Elwin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Piégés dans un train [PV. Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi, Elwin]
» Des serpents dans le train |libre aux serpentards]
» Dans le train
» Assise dans le train
» Yho Sétano [voyageur]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai e no Chousen - Forum RPG Inazuma Eleven :: Bienvenue au JAPON :: Bienvenue à HOKKAÏDO :: Lieux divers-